MyBotsBlog -2M report

Chronologie Iphone S'abonner à notre Newsletter -Subscribe to our Newsletter Tue Mar 31 23:00:04 CEST 2020
31/03/20 Chloroquine : une vaste etude va etre menee pour ''clore le debat'' sur le traitement - L'Express [lexpress]
31/03/20 Controlling coronavirus transmission using a mobile app to trace close proximity contacts [medicalxpress]
31/03/20 Screening Tool Coronavirus (COVID-19) - Apple and CDC [apple]
31/03/20 Coronavirus (COVID-19) | National Institutes of Health (NIH) [nih]
30/03/20 Johns Hopkins using blood plasma from COVID-19 patients to try to fight virus in others | KSNV [news3lv]
28/03/20 US lab unveils portable 5-minute COVID-19 test [medicalxpress]
27/03/20 Some COVID-19 patients still have coronavirus after symptoms disappear: study [medicalxpress]
27/03/20 Coronavirus : « On va vers la catastrophe, c'est juin 40 » [lepoint]
26/03/20 ATU VIDEO. Chloroquine : Un decret pour faire «beneficier les patients de cette piste» - Le Parisien [leparisien]
25/03/20 Coronavirus: Chloroquine No Better Than Regular Care, Study Says - Bloomberg [bloomberg]
25/03/20 Pence: FDA approving 'off-label' use for hydroxychloroquine to help coronavirus patients | Fox News [foxnews]
25/03/20 Drinking chloroquine fish-tank cleaner won't stop the coronavirus. It might kill you [politifact]
25/03/20 Covid 19- FDA Update [medicaldialogues]
23/03/20 [V2] ''Fake news'' et desinformation autour du coronavirus SARS-CoV2 | Salle de presse | Inserm [presse.inserm]
22/03/20 Des chercheurs quebecois testeront un medicament contre les complications graves [lapresse]
10/03/20 &stxt=Bull Prevalence des troubles du spectre de l'autisme Publie le 10 Mars 2020 Mis a jour le 10 mars 2020 Auteur : Ha Catherine, Chan Chee Christine [santepubliquefrance]
10/03/20 &stxt=Bull Prevalence des troubles du spectre de l'autisme Publie le 10 Mars 2020 Mis a jour le 10 mars 2020 Auteur : Ha Catherine, Chan Chee Christine [santepubliquefrance]
06/03/20 Dematerialisation des procedures : saisine d'une juridiction par le Portail du justiciable - Procedure civile | Dalloz Actualite [dalloz-actualite]
28/02/20 Schovanec : ''Autisme adulte, trop de diagnostics abusifs'' [informations.handicap]
27/02/20 Arret n°35 du 26 fevrier 2020 (19-81.827) - Cour de cassation - Chambre criminelle - ECLI:FR:CCAS:2020:CR00035 | Cour de cassation [courdecassation]
19/02/20 ''Fake news'' et desinformation autour du coronavirus SARS-CoV2 | Salle de presse | Inserm [presse.inserm]
19/02/20 Conference du handicap : scepticisme des premiers concernes [lanouvellerepublique]
14/02/20 Allocation aux adultes handicapes : la prise en compte du revenu du conjoint supprimee a l'Assemblee nationale [capital]
12/02/20 Centre Presse : Handicap: les parents tapent du poing sur la table [centre-presse]
11/02/20 Handicap : les 12 travaux de Macron en faveur de l'inclusion [informations.handicap]
09/02/20 Groupe public MDPH MOBILISATION NATIONALE 11/02/2020 | Facebook [facebook]
06/02/20 Simplification des demarches et acces aux droits : la CNSA dresse un bilan des actions menees - Previssima [previssima]
06/02/20 Simplification des demarches et acces aux droits : la CNSA dresse un bilan des actions menees - Previssima [previssima]
06/02/20 Le gouvernement debloque 30 millions d'euros pour l'inclusion numerique [la-croix]
04/02/20 Depakine : Sanofi mis en examen, la presidente de l'association de victimes reagit - France 3 Occitanie [france3-regions.francetvinfo]
04/02/20 Depakine : Sanofi mis en examen, la presidente de l'association de victimes reagit - France 3 Occitanie [france3-regions.francetvinfo]
31/01/20 Condom : les dirigeants de l'ex IME Moussaron mis en examen pour harcelement moral - Infos Haute-Garonne [centpourcent]


Crise/Analyse de Crise,Tendances
Coronavirus (COVID-19) | National Institutes of Health (NIH) [nih]
Screening Tool Coronavirus (COVID-19) - Apple and CDC [apple]
Controlling coronavirus transmission using a mobile app to trace close proximity contacts [medicalxpress]
Chloroquine : une vaste etude va etre menee pour ''clore le debat'' sur le traitement - L'Express [lexpress]
Johns Hopkins using blood plasma from COVID-19 patients to try to fight virus in others | KSNV [news3lv]
US lab unveils portable 5-minute COVID-19 test [medicalxpress]
Coronavirus : « On va vers la catastrophe, c'est juin 40 » [lepoint]
Some COVID-19 patients still have coronavirus after symptoms disappear: study [medicalxpress]
ATU VIDEO. Chloroquine : Un decret pour faire «beneficier les patients de cette piste» - Le Parisien [leparisien]
Covid 19- FDA Update [medicaldialogues]
Drinking chloroquine fish-tank cleaner won't stop the coronavirus. It might kill you [politifact]
Pence: FDA approving 'off-label' use for hydroxychloroquine to help coronavirus patients | Fox News [foxnews]
Coronavirus: Chloroquine No Better Than Regular Care, Study Says - Bloomberg [bloomberg]
[V2] ''Fake news'' et desinformation autour du coronavirus SARS-CoV2 | Salle de presse | Inserm [presse.inserm]
Des chercheurs quebecois testeront un medicament contre les complications graves [lapresse]
''Fake news'' et desinformation autour du coronavirus SARS-CoV2 | Salle de presse | Inserm [presse.inserm]

Juridique,Tendances
Dematerialisation des procedures : saisine d'une juridiction par le Portail du justiciable - Procedure civile | Dalloz Actualite [dalloz-actualite]
Arret n°35 du 26 fevrier 2020 (19-81.827) - Cour de cassation - Chambre criminelle - ECLI:FR:CCAS:2020:CR00035 | Cour de cassation [courdecassation]

TED,Crise/Analyse de Crise,Tendances
Schovanec : ''Autisme adulte, trop de diagnostics abusifs'' [informations.handicap]
Conference du handicap : scepticisme des premiers concernes [lanouvellerepublique]
Allocation aux adultes handicapes : la prise en compte du revenu du conjoint supprimee a l'Assemblee nationale [capital]
Centre Presse : Handicap: les parents tapent du poing sur la table [centre-presse]
Handicap : les 12 travaux de Macron en faveur de l'inclusion [informations.handicap]
Groupe public MDPH MOBILISATION NATIONALE 11/02/2020 | Facebook [facebook]
Le gouvernement debloque 30 millions d'euros pour l'inclusion numerique [la-croix]
Simplification des demarches et acces aux droits : la CNSA dresse un bilan des actions menees - Previssima [previssima]
Simplification des demarches et acces aux droits : la CNSA dresse un bilan des actions menees - Previssima [previssima]
Depakine : Sanofi mis en examen, la presidente de l'association de victimes reagit - France 3 Occitanie [france3-regions.francetvinfo]

Uncategorized
&stxt=Bull Prevalence des troubles du spectre de l'autisme Publie le 10 Mars 2020 Mis a jour le 10 mars 2020 Auteur : Ha Catherine, Chan Chee Christine [santepubliquefrance]
&stxt=Bull Prevalence des troubles du spectre de l'autisme Publie le 10 Mars 2020 Mis a jour le 10 mars 2020 Auteur : Ha Catherine, Chan Chee Christine [santepubliquefrance]

Whistle Blowing,Tendances
Depakine : Sanofi mis en examen, la presidente de l'association de victimes reagit - France 3 Occitanie [france3-regions.francetvinfo]
Condom : les dirigeants de l'ex IME Moussaron mis en examen pour harcelement moral - Infos Haute-Garonne [centpourcent]

Crise/Analyse de Crise,Tendances
Coronavirus (COVID-19) | National Institutes of Health (NIH) 31/03/2020

«COVID-19 is an emerging, rapidly evolving situation. Get the latest public health information from CDC: https://www.coronavirus.gov Get the latest research information from NIH:
Source: http://www.nih.gov | Source Status

<< Sommaire | Catégorie
nih

Screening Tool Coronavirus (COVID-19) - Apple and CDC 31/03/2020

«COVID-19 Screening Tool This tool can help you understand what to do next about COVID-19. Let's all look out for each other by knowing our status, trying not to infect others, and reserving care for those in need.»...

<< Sommaire | Catégorie
apple

Controlling coronavirus transmission using a mobile app to trace close proximity contacts 31/03/2020

«A team of medical researchers and bioethicists at Oxford University has published results today in Science that furthers our understanding of coronavirus transmission. This evidence is enabling several international partners, including NHSX, a joint unit comprised of teams from NHS England and the UK's Department of Health & Social Care, and the Norwegian Institute of Public Health (FHI), to assess the feasibility of developing mobile apps for instant contact tracing in record time. If rapidly and widely developed, these mobile apps could help to significantly slow the rate of transmission, and support countries to emerge from lockdowns safely, as restrictions are gradually eased.»...

<< Sommaire | Catégorie
medicalxpress

Chloroquine : une vaste etude va etre menee pour ''clore le debat'' sur le traitement - L'Express 31/03/2020

«Un membre du personnel soignant de l'IHU Méditerranée Infection à Marseille montre deux plaquettes de médicaments: une de Nivaquine, qui contient de la chloroquine, et une de Plaqueril, qui contient de l'hydroxychloroquine, le 26 février 2020 Un membre du personnel soignant de l'IHU Méditerranée Infection à Marseille montre deux plaquettes de médicaments: une de Nivaquine, qui contient de la chloroquine, et une de Plaqueril, qui contient de l'hydroxychloroquine, le 26 février 2020 afp.com/GERARD JULIEN Cette étude sera pilotée par le CHU d'Anger. Les conditions de cette étude "ne laisseront pas de place au doute", assurent les médecins responsables de l'étude. C'est à Angers que l'on saura si l'hydroxychloroquine est efficace pour lutter contre le Covid-19. Le CHU de la ville va mener l'étude sur ce traitement très médiatisé ces derniers jours. C'est cet établissement qui a été choisi pour piloter l'étude car il dispose d'un stock d'hydroxychloroquine important pour des recherches qui sont déjà menées sur d'autres pathologies, rapporte France 3. Cette structure dispose également du placebo adéquat pour faire un comparatif en "double aveugle" sur les groupes de patients témoins.»...

<< Sommaire | Catégorie
lexpress

Johns Hopkins using blood plasma from COVID-19 patients to try to fight virus in others | KSNV 30/03/2020

«Physicians at Johns Hopkins University are working to develop a safe way to use blood plasma from recovered coronavirus patients that could provide possible help or immunity to COVID-19 symptoms. The hope is the plasma transfusions could save lives as a vaccine is developed. The Baltimore-based research university is coordinating efforts with other medical centers from nearly two dozen hospitals and research centers, including the Mayo Clinic in Minnesota, the Stanford University Medical Center in California, and the Albert Einstein College of Medicine in New York.»...

<< Sommaire | Catégorie
news3lv

US lab unveils portable 5-minute COVID-19 test 28/03/2020

«Abbott Laboratories said the US Food and Drug Administration (FDA) had given it emergency authorization to begin making the test available to healthcare providers as early as next week. The test, which is the size of a small toaster and uses molecular technology, also shows negative results within 13 minutes, the company said in a press statement. "The COVID-19 pandemic will be fought on multiple fronts, and a portable molecular test that offers results in minutes adds to the broad range of diagnostic solutions needed to combat this virus," said Abbott president and chief operating officer Robert Ford. The test's small size means it can be deployed outside the "traditional four walls of a hospital in outbreak hotspots," Ford said, and Abbott is working with the FDA to send it to virus epicenters.»...

<< Sommaire | Catégorie
medicalxpress

Coronavirus : « On va vers la catastrophe, c'est juin 40 » 27/03/2020

«C'est le nouveau plan de bataille des autorités sanitaires d'Ile-de-France, 12 millions d'habitants : armer en quelques jours mille lits de réanimation supplémentaires, c'est-à-dire pratiquement doubler la capacité actuelle, en « urgence absolue » afin d'affronter la déferlante de malades du coronavirus qui s'annonce dans les établissements de soins franciliens. En effet, avec 1 355 lits de réanimation occupés dans les établissements de soins jeudi 26 mars au soir, la capacité théorique régionale de 1 250 lits est maintenant largement dépassée. « Ce qui signifie 2 000 patients d'ici à la fin de semaine, il nous faut donc armer 1 000 lits de réanimation en plus sous 48 heures », révèle une note de l'Agence régionale de santé ÃŽle-de-France (ARS) adressée mercredi 25 mars à l'ensemble des établissements de soins de la région. Et d'avertir : « Si on prend 150 malades par jour, à la fin de la semaine le système est cuit ; et nous n'aurons aucune aide de personne. » Destinataires de ce document : l'ensemble des établissements franciliens, qu'ils soient publics, privés à but commercial ou parapublics.»...

<< Sommaire | Catégorie
lepoint

Some COVID-19 patients still have coronavirus after symptoms disappear: study 27/03/2020

«In a new study, researchers found that half of the patients they treated for mild COVID-19 infection still had coronavirus for up to eight days after symptoms disappeared. The research letter was published online in the American Thoracic Society's American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine. In "Time Kinetics of Viral Clearance and Resolution of Symptoms in Novel Coronavirus Infection," Lixin Xie, MD, Lokesh Sharma, Ph.D., and co-authors report on a study of 16 patients with COVID-19, who were treated and released from the Treatment Center of PLA General Hospital in Beijing between January 28 and Feb. 9, 2020. Patients studied had a median age of 35.5 years. Researchers collected samples from throat swabs taken from all patients on alternate days and analyzed. Patients were discharged after their recovery and confirmation of negative viral status by at least two consecutive polymerase chain reaction (PCR) tests.»
[...]
«The authors had a special message for the medical community: "COVID-19 patients can be infectious even after their symptomatic recovery, so treat the asymptomatic/recently recovered patients as carefully as symptomatic patients." The researchers emphasized that all of these patients had milder infections and recovered from the disease, and that the study looked at a small number of patients. They noted that it is unclear whether similar results would hold true for more vulnerable patients such as the elderly, those with suppressed immune systems and patients on immunosuppressive therapies. "Further studies are needed to investigate if the real-time PCR-detected virus is capable of transmission in the later stages of COVID-19 infection," Dr. Xie added. »...

<< Sommaire | Catégorie
medicalxpress

ATU VIDEO. Chloroquine : Un decret pour faire «beneficier les patients de cette piste» - Le Parisien 26/03/2020


«Un décret pour encadrer l'usage de la chloroquine et clore la polémique sur la chloroquine. Le Directeur Général de la Santé a donné des détails sur la décision prise par le gouvernement quant à l'utilisation de la molécule. Il s'agit selon Jérôme Salomon « de faire bénéficier certains patients de cette piste thérapeutique » dans le cadre « d'un dispositif temporaire d'utilisation ».»...

<< Sommaire | Catégorie
leparisien

Covid 19- FDA Update 25/03/2020

«The U.S. Food and Drug Administration today announced the following actions taken in its ongoing response effort to the COVID-19 pandemic: The FDA is facilitating access to convalescent plasma, antibody-rich blood products that are taken from blood donated by people who have recovered from the COVID-19 virus, that could shorten the length, or lessen the severity, of the illness. The agency will be using multiple pathways to support these efforts and has posted information for investigators wishing to study convalescent plasma for use in patients with serious or immediately life-threatening COVID-19 infections through the process of single patient emergency Investigational New Drug Applications for individual patients. The FDA also is actively engaging with researchers to discuss the possibility of collaboration on the development of a master protocol for the use of convalescent plasma, with the goal of reducing duplicative efforts.»...

<< Sommaire | Catégorie
medicaldialogues

Drinking chloroquine fish-tank cleaner won't stop the coronavirus. It might kill you 25/03/2020

«An Arizona man is dead and his wife was hospitalized after the couple ingested a fish-tank solvent with chloroquine phosphate, the same active ingredient found in anti-malarial drugs that President Donald Trump has hailed as a possible treatment for the novel coronavirus. The woman told NBC News that the couple thought the drug compound Trump mentioned in a televised press conference was the same as the fish-tank cleaner they had in their home pantry. The two are not the same. Chloroquine, also known as chloroquine phosphate, is used in anti-malarial drugs available in the U.S. by prescription only, according to the Centers for Disease Control and Prevention. A variant, hydroxychloroquine, is an arthritis medicine that can also prevent malaria. The husband and wife were not alone in their confusion. A number of headlines describing the fatal mishap, including from mainstream news outlets, did not make it clear that the couple ingested fish-tank cleaner, rather than the drug form of chloroquine. One headline published before the Arizona couple's accident missed the distinction entirely. "Fish tank additive may treat coronavirus," said a March 20 headline from Valley News Live, a local news network serving TV stations in North Dakota.»...

<< Sommaire | Catégorie
politifact

Pence: FDA approving 'off-label' use for hydroxychloroquine to help coronavirus patients | Fox News 25/03/2020

«Vice President Mike Pence said Tuesday that "the FDA [Food and Drug Administration] is approving off-label use for the [anti-malarial drug] hydroxychloroquine right now" to help coronavirus patients. Pence made the comment during Fox News' virtual coronavirus town hall in response to a question from Dr. Mehmet Oz about the drug, which has shown encouraging signs in small, early tests. A similar drug, Chloroquine has also showed positive signs. Dr. Oz noted that "the FDA appropriately desires randomized critical trials for proof to guide the medical community," but asked the vice president how the clinical trials can be accelerated "while also satisfying the demand from physicians, front-line doctors, who want to use these pills for their patients and themselves?" In response, Pence said, "The good news is, the chloroquine medication, we actually deployed in the state of New York resources to be able to be administered to the people." New York has reported more than 25,600 confirmed coronavirus cases and 210 deaths, the most in the U.S., according to data compiled by Fox News.»
[...]
«“Doctors can prescribe that medication, which as you know is a perfectly legal and approved malaria medication," Pence told Dr. Oz, "but doctors can now prescribe chloroquine for that off-label purpose of dealing with the symptoms of coronavirus. We are making that clear across the country." VP Pence details what Trump is doing to support small businesses right nowVideo Preliminary studies sparked intense interest after President Trump tweeted that hydroxychloroquine plus an antibiotic could be “one of the biggest game changers in the history of medicine” and should “be put in use immediately.” The president cited a French study that gave the combination to six patients. Pence says 2,000 ventilators have been sent to New York »...

<< Sommaire | Catégorie
foxnews

Coronavirus: Chloroquine No Better Than Regular Care, Study Says - Bloomberg 25/03/2020

«Hydroxychloroquine, a medicine for malaria that President Donald Trump has touted as a treatment for coronavirus, was no more effective than conventional care, a small study found. The report published by the Journal of Zhejiang University in China showed that patients who got the medicine didn't fight off the new coronavirus more often than those who did not get the medicine. The study involved just 30 patients. Of the 15 patients given the malaria drug, 13 tested negative for the coronavirus after a week of treatment. Of the 15 patients who didn't get hydroxychloroquine, 14 tested negative for the virus. The results of the study weren't statistically significant. relates to Malaria Drug Chloroquine No Better Than Regular Coronavirus Care, Study Finds Hydroxychloroquine, particularly when given with the antibiotic azithromycin, has received widespread attention following a controversial, small study of about 40 patients hospitalized with Covid-19 in France. In that study, the drug appeared to help clear the virus from the bodies of 26 patients who were given the medication, based on samples taken from nasal swabs. Experts have criticized the design of the study, calling it interesting but far from definitive.»
[...]
«In the Chinese study, which was conducted by researchers from the department of infection and immunity at the Shanghai Public Health Clinical Center, the 15 patients who didn’t get hydroxychloroquine were treated with conventional care. This includes bed rest, oxgen inhalation, and the use of anti-viral drugs recommended in China’s treatment guidelines like lopinavir and ritonavir, and antibiotics when necessary. One patient treated with hydroxychloroquine progressed to severe disease during the study. Four patients given the medicine developed diarrhea and signs of potential liver damage, compared with three getting conventional treatment. The researchers concluded that additional studies using larger numbers of patients are needed to fully investigate the drug’s risks and benefits. »...

<< Sommaire | Catégorie
bloomberg

[V2] ''Fake news'' et desinformation autour du coronavirus SARS-CoV2 | Salle de presse | Inserm 23/03/2020

«Comme tous les sujets médiatiquement forts, le coronavirus SARS-CoV2 de 2019 n'échappe pas au sillon de la désinformation. Apparu dans la province chinoise du Hubei, l'épidémie provoquée par ce coronavirus - appelé désormais SARS-CoV2 et COVID-19 pour la maladie qu'il entraine chez le patient-continue d'alimenter les médias, mais aussi le web et les réseaux sociaux, parfois dans de mauvaises directions. L'Inserm vous propose de revenir sur les différentes formes que prend cette vague de désinformation afin de couper court aux fausses informations et mieux se repérer sur l'océan médiatique. S'agissant du SARS-CoV2 et du Covid-19 (la maladie contractée chez l'Homme, à distinguer du virus), la désinformation prend plusieurs formes. De la simple approximation dans les chiffres à la théorie du complot en passant par les révélations sans preuves, de nombreux supports relaient des « fake news ». Les sujets sensibles à la désinformation, eux aussi, varient : traitant tantôt de la nature du virus, tantôt de son vaccin.»
[...]
«Si la possibilité de pouvoir utiliser des traitements antipaludiques sûrs, déjà bien connus et peu coûteux chez les patients atteints de coronavirus est intéressante, il est primordial d’avoir une visibilité sur des données issus d’essais cliniques impliquant des patients infectés par SARS-Cov-2, publiées et donc rendues accessibles à la communauté scientifique internationale. Un essai clinique européen destiné à évaluer quatre traitements expérimentaux contre le COVID-19 a démarré le 22 mars 2020. Coordonné par l’Inserm dans le cadre du consortium REACTing, cet essai inclura au moins 800 patients français atteints de formes sévères du COVID-19 : A noter également qu’aucune prise de médicament quel qu’il soit n’est anodine. Les antipaludiques ne sont accessibles que sur prescription médicale. »...
Source: http://presse.inserm.fr | Source Status

<< Sommaire | Catégorie
presse.inserm

Des chercheurs quebecois testeront un medicament contre les complications graves 22/03/2020

«Il se trouve déjà sur les tablettes des pharmacies de partout sur la planète, coute moins de 1 $ par jour et pourrait empêcher les complications graves de la COVID-19. Des chercheurs de l'Institut de cardiologie de Montréal démarrent une étude à grande échelle visant à tester un médicament appelé colchicine contre la détresse respiratoire causée par la COVID-19.»...

<< Sommaire | Catégorie
lapresse

''Fake news'' et desinformation autour du coronavirus SARS-CoV2 | Salle de presse | Inserm 19/02/2020

«Comme tous les sujets médiatiquement forts, le coronavirus SARS-CoV2 de 2019 n'échappe pas au sillon de la désinformation. Apparu dans la province chinoise du Hubei, l'épidémie provoquée par ce coronavirus - appelé désormais SARS-CoV2 et COVID-19 pour la maladie qu'il entraine chez le patient-continue d'alimenter les médias, mais aussi le web et les réseaux sociaux, parfois dans de mauvaises directions. L'Inserm vous propose de revenir sur les différentes formes que prend cette vague de désinformation afin de couper court aux fausses informations et mieux se repérer sur l'océan médiatique. S'agissant du SARS-CoV2 et du Covid-19 (la maladie contractée chez l'Homme, à distinguer du virus), la désinformation prend plusieurs formes. De la simple approximation dans les chiffres à la théorie du complot en passant par les révélations sans preuves, de nombreux supports relaient des « fake news ». Les sujets sensibles à la désinformation, eux aussi, varient : traitant tantôt de la nature du virus, tantôt de son vaccin.»
[...]
«Si la possibilité de pouvoir utiliser des traitements antipaludiques sûrs, déjà bien connus et peu coûteux chez les patients atteints de coronavirus est intéressante, il est primordial d’avoir une visibilité sur des données issus d’essais cliniques impliquant des patients infectés par SARS-Cov-2, publiées et donc rendues accessibles à la communauté scientifique internationale. A noter également qu’aucune prise de médicament quel qu’il soit n’est anodine. Les antipaludiques ne sont accessibles que sur prescription médicale. [1] Targeting Endosomal Acidification by Chloroquine Analogs as a Promising Strategy for the Treatment of Emerging Viral Diseases Md Abdul Alim Al-Bari PMID: 28596841 PMCID: PMC5461643 DOI: 10.1002/prp2.293 [2] Remdesivir and chloroquine effectively inhibit the recently emerged novel coronavirus (2019-nCoV) in vitro PMID: 32020029 DOI: 10.1038/s41422-020-0282-0 [3] [4] Breakthrough: Chloroquine phosphate has shown apparent efficacy in treatment of COVID-19 associated pneumonia in clinical studies. DOI: 10.5582/bst.2020.01047 [5] Expert consensus on chloroquine phosphate for the treatment of novel coronavirus pneumonia PMID: 32075365 DOI: 10.3760/cma.j.issn.1001-0939.2020.0019 POUR CITER CET ARTICLE : C'EST DANS L'AIR – SALLE DE PRESSE INSERM“Fake news” et désinformation autour du coronavirus SARS-CoV2LIEN :
Source: https://presse.inserm.fr | Source Status »...
Source: http://presse.inserm.fr | Source Status

<< Sommaire | Catégorie
presse.inserm

Juridique,Tendances
Dematerialisation des procedures : saisine d'une juridiction par le Portail du justiciable - Procedure civile | Dalloz Actualite 06/03/2020

«Nouvelle étape dans le cheminement à petits pas de la dématérialisation des procédures : le Portail du justiciable permet au justiciable, depuis le 21 février 2020, d'adresser des requêtes par voie électronique à certaines juridictions civiles. Cette fonction est une nouveauté, elle s'ajoute à : ...¢ la communication au justiciable : des informations relatives à l'état d'avancement des procédures civiles, des avis, convocations et récépissés émis par le greffe, ...¢ la consultation du dossier. Le portail ne se limite donc plus à des flux sortants de la juridiction à destination du justiciable, il accueille le flux entrant des actes de saisine, que sont les requêtes, soit le flux allant du justiciable vers la juridiction. On peut y voir un progrès pour le justiciable, qui peut être plus actif. Pour autant, les arrêtés techniques qui mettent en oeuvre cette avancée suscitent interrogations et étonnements de la part du processualiste. Au nombre de ces derniers, notons, sans développer davantage, que les arrêtés trouvent désormais leurs fondements, non seulement dans les dispositions du titre XXI du livre Ier du code de procédure civile, mais aussi dans des articles du code de procédure pénale (dont art. 801-1, 803-1, D. 589, etc.) : le portail s'ouvre en effet à cette procédure.»...

<< Sommaire | Catégorie
dalloz-actualite

Arret n°35 du 26 fevrier 2020 (19-81.827) - Cour de cassation - Chambre criminelle - ECLI:FR:CCAS:2020:CR00035 | Cour de cassation 27/02/2020

«Arrêt n°35 du 26 février 2020 (19-81.827) - Cour de cassation - Chambre criminelle - ECLI:FR:CCAS:2020:CR00035 Agression sexuelle - Responsabilité pénale Rejet Sommaire 1 L'exhibition de la poitrine d'une femme entre dans les prévisions du délit prévu à l'article 222-32 du code pénal, même si l'intention exprimée par son auteur est dénuée de toute connotation sexuelle. Sommaire 2 Si le comportement d'une militante féministe qui dénude sa poitrine, sur laquelle est inscrite un message politique, dans un musée en plantant un pieu dans une statue de cire représentant le dirigeant d'un pays, constitue l'infraction d'exhibition sexuelle, la relaxe de la prévenue n'encourt pas la censure dès lors que ce comportement s'inscrit dans une démarche de protestation politique et que son incrimination, compte tenu de la nature et du contexte de l'agissement en cause, constituerait une ingérence disproportionnée dans l'exercice de la liberté d'expression.»...

<< Sommaire | Catégorie
courdecassation

TED,Crise/Analyse de Crise,Tendances
Schovanec : ''Autisme adulte, trop de diagnostics abusifs'' 28/02/2020


«Handicap.fr : Qu'est-ce que l'autisme, à votre avis ? Josef Schovanec : L'autisme n'est pas une question d'avis. Il fait l'objet d'une définition sérieuse et médicale. Il faut mettre fin à la croyance que n'importe qui peut, après s'être déclaré autiste, définir l'autisme selon ses envies ou croyances. En particulier, pour ne citer que les erreurs les plus fréquentes de nos jours, non, l'autisme n'est pas lié aux énergies du corps astral, ni à l'oppression des femmes sous le patriarcat...¦ De même, ce n'est pas parce qu'on arrive à la quarantaine et qu'on n'a pas eu la vie affective ou professionnelle dont on rêvait que l'on est autiste. Le fait d'avoir été victime de crimes, de viols et d'autres horreurs ne rend pas autiste non plus. La liste serait longue...» [...]
«H.fr : Selon vous, est-on face, aujourd'hui, à une recrudescence des demandes de diagnostics de TSA (troubles du spectre autistique), pour certains « abusifs » ? JS : A peu près tous les professionnels de l'autisme constatent que la part des diagnostics abusifs a totalement dérapé mais peu de gens osent parler, tant le tabou est lourd. Il n'existe pas, et c'est heureux, de registre national des autistes ; nul ne peut donc savoir avec exactitude combien de personnes ont reçu un diagnostic, d'autant plus que l'expression même « avoir un diagnostic » recouvre des réalités extrêmement variables. De façon schématique, s'agissant uniquement des adultes dont la demande est personnelle, au sens où elle n'émane pas d'un tiers, on peut raisonnablement estimer que les deux tiers des nouveaux diagnostics sont faux ou douteux. Le phénomène est assez nouveau, il y a encore dix, voire cinq ans, ce taux était négligeable. S'agissant des enfants, au contraire, je crois que la plupart des diagnostics sont plutôt fiables. H.fr : Comment peut-on identifier un diagnostic abusif ? JS : Un certain nombre d'éléments sont clairement indicateurs d'abus. Par exemple, pour n'en citer que cinq : quand le médecin en question ne refuse jamais de diagnostic, sachant que d'autres en refusent les neuf dixièmes ; quand le sex-ratio des personnes diagnostiquées est manifestement déséquilibré (j'y reviens) ; quand la catégorie d'autisme phagocyte les autres diagnostics tels que la schizophrénie ou la dépression ; quand des personnes sont en situation de « sur-cumul » de diagnostics (Ehlers-Danlos, double exceptionnalité HQI et multi-dys, non-binaire, TDAH, etc) et, enfin, lorsque la personne présente ce que j'appellerais le « carré magique de l'inclusion sociale », à savoir emploi-logement-famille-voiture, avec une mention particulière pour les personnes ayant eu un nombre important de partenaires sexuels. Autant de signes qui doivent inciter à la plus grande prudence. De façon intéressante, le DSM V (manuel officiel de diagnostic des maladies mentales) a prévu des catégories de « délestage » pour juguler les abus mais ces catégories ne sont, pour ainsi dire, jamais utilisées : trouble de la personnalité limite et trouble de la communication sociale, notamment. D'autres catégories médicales sont souvent confondues avec l'autisme, à l'instar de l'alcoolémie fœtale, qui pourtant s'accompagne de traits parfaitement observables sur le visage des gens, leur taille, etc. Résultat, tout le monde est autiste. L'abus diagnostic coexiste souvent avec un sous-diagnostic des autistes réels. H.fr : Peut-on parler de « phénomène » qui pousse à « étiqueter » autisme plusieurs troubles psychiques ou des personnes qui ne comprennent pas certains codes sociaux ? JS : Ou plutôt qui les comprennent très bien. Il est fréquent que des personnes adultes dites autistes n'ayant aucun handicap médicalement observable arrachent des taux d'incapacité stratosphériques avec toutes sortes de reconnaissances administratives tandis que des enfants manifestement en situation de handicap, autistes peu verbaux par exemple, n'obtiennent pas les 80 % à la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées). Pour avoir promptement un diagnostic d'autisme, il faut détenir des compétences sociales majeures, ce qui est assez paradoxal. C'est ce que j'appellerais l'effet d'éviction des autistes réels. Un autre élément essentiel de l'autisme, qui a été à peu près totalement sacrifié, est la notion de centre d'intérêt autistique. De nos jours, la grande majorité des nouveaux autistes n'a plus de centre d'intérêt. A ce titre, il convient de préciser que s'intéresser à soi-même, passer son temps sur Facebook, aimer la nature ou encore le sexe ne sont pas des centres d'intérêt autistiques. Une anecdote qui dit tout : naguère, mon ami Tony Attwood (spécialiste mondialement connu de l'autisme, ndlr), pour établir le lien avec un autiste, lui demandait d'abord quels étaient ses centres d'intérêt ; de nos jours, beaucoup de praticiens demandent au patient de décrire sa vie sexuelle pour établir le contact et se faire une première idée. H.fr : Cela concerne-t-il plutôt les femmes ou les hommes ? JS : Voilà un sujet hautement sensible. Pour rester très factuel, contrairement à une idée répandue, l'autisme a toujours été un univers féminin. Depuis Temple Grandin (Américaine autiste ayant écrit le premier témoignage d'un autiste adulte, ndlr), une majorité écrasante de livres-témoignages ont été écrits par des femmes, une majorité écrasante des professionnels spécialisés sont des femmes (il suffit d'aller dans une fac de psycho ou d'orthophonie), une majorité écrasante de parents impliqués sont des mamans et même constat ou presque dans les sphères dirigeantes. La situation est telle que, désormais, l'une des préoccupations quand on constitue un comité ou une association est de trouver des hommes. Il est donc difficile de soutenir que l'autisme est un bastion du patriarcat. Ceci étant, je constate une montée forte des diagnostics problématiques chez les hommes également, par mimétisme ou, tout simplement, par volonté d'être dans un environnement féminin – d'ailleurs parfois avec des visées plus ou moins avouables. H.fr : Des pressions sont-elles exercées sur certains médecins pour obtenir ces diagnostics, qui cèdent pour « avoir la paix » ? La communauté médicale commence-t-elle à réagir ? JS : La communauté médicale murmure les choses mais n'ose guère les dire. Vous n'imaginez pas la violence de la tempête qui s'abat sur vous si vous refusez des diagnostics ou restez critique : accusations de validisme, de sexisme, attaques physiques, saisine de l'Ordre ou de la justice... On pourrait écrire une sorte de compendium des situations vécues par les médecins : menaces de suicide pendant la consultation si le diagnostic est refusé, tourisme médical extrême jusqu'à obtenir tous les diagnostics requis, patient arrivant avec un dossier complet où il ne manque plus que la signature, chantages sur les réseaux sociaux, etc. Il est humainement difficile de refuser un diagnostic à un patient qui fond en larmes devant vous et fait part d'une souffrance extrême. En particulier pour les médecins en libéral, surtout si ce sont des hommes. Les professionnels de santé s'adaptent de diverses façons : certains cèdent, d'autres changent d'activité, d'autres écrivent délibérément des âneries sur la feuille comme pour alerter « diagnostic faux » et d'autres encore en font un business de façon assumée. H.fr : Ce serait donc un marché qui peut être fructueux ? JS : Si vous distribuez les diagnostics comme des petits pains, vous aurez une réputation extraordinaire sur les réseaux sociaux et de fortes rentrées d'argent. L'un des noms qui revient le plus souvent est une vraie caricature de la chose ; nombre d'anecdotes pourraient être dites si j'avais assez d'argent pour un avocat. Pour la personne bénéficiaire, les avantages sont également nombreux. En termes d'obtention de certains emplois, à l'université ou au CNRS (Centre national de recherche scientifique) par exemple. Un point moins connu est l'avantage pour les entreprises : avec une distribution généreuse des diagnostics d'autisme, le taux de 6 % d'emploi de personnes handicapées peut être largement dépassé en un clin d'œil, ou presque. »...

<< Sommaire | Catégorie
informations.handicap

Conference du handicap : scepticisme des premiers concernes 19/02/2020

«Une semaine après les annonces du président Emmanuel Macron lors de la conférence nationale du handicap qu'en pensent les personnes premières concernées ? On peut le dire, le scepticisme est de rigueur. La fille de Sandra Froger, présidente de l'association « Chloé, princesse à roulettes », est bientôt majeure. « Les choses vont changer aussi pour nous, son avenir est presque tout tracé suivant les dires de M. Macron. Puisqu'il n'y a pas assez d'institutions en France, et que nous n'avons pas la possibilité de faire travailler Chloé en raison de son handicap, le seul moyen de la voir est de rester à la maison à plein temps après ses 20 ans avec 900 E de rémunération en tout et pour tout.»
[...]
«Une semaine après les annonces du président Emmanuel Macron lors de la conférence nationale du handicap qu’en pensent les personnes premières concernées ? On peut le dire, le scepticisme est de rigueur. La fille de Sandra Froger, présidente de l’association « Chloé, princesse à roulettes », est bientôt majeure. « Les choses vont changer aussi pour nous, son avenir est presque tout tracé suivant les dires de M. Macron. Puisqu’il n’y a pas assez d’institutions en France, et que nous n’avons pas la possibilité de faire travailler Chloé en raison de son handicap, le seul moyen de la voir est de rester à la maison à plein temps après ses 20 ans avec 900 € de rémunération en tout et pour tout. » »...

<< Sommaire | Catégorie
lanouvellerepublique

Allocation aux adultes handicapes : la prise en compte du revenu du conjoint supprimee a l'Assemblee nationale 14/02/2020

«Une proposition de loi déposée par 18 députés a été adoptée ce jeudi 13 février par l'Assemblée nationale, contre l'avis du gouvernement. Parmi les mesures approuvées : la fin de la conjugalisation de l'allocation aux adultes handicapés. Nouveau désaveu pour le gouvernement. Les députés viennent d'adopter une partie d'une proposition de loi qui vise notamment à ne plus considérer les revenus du conjoint dans le calcul de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) ainsi que dans son plafonnement. En effet, la prise en compte des revenus de l'ensemble du ménage a eu pour conséquence de priver certains allocataires du bénéfice des hausses exceptionnelles de l'AAH. Pour rappel, le 1er novembre dernier, l'AAH a augmenté de 40 euros, son montant passant de 860 à 900 euros. Sauf que 10 % des 1,13 million d'allocataires n'ont pas profité de cette hausse. La raison ? En parallèle de cette augmentation, les plafonds permettant d'attribuer l'AAH ont été gelés. Résultat, ces allocataires vivant en couple dont les ressources dépassent le plafond n'ont pas bénéficié de ce coup de pouce de l'Etat.»
[...]
«Ainsi, d’après les chiffres communiqués par le secrétariat d’État chargé des personnes handicapées au moment de cette revalorisation, sur les 270.000 bénéficiaires de l’AAH vivant en couple, 40.500 ont perçu une hausse inférieure à 40 euros et 67.500 n’ont profité d’aucune augmentation. Pour éviter cette situation, et permettre que l’ensemble des allocataires de l’AAH bénéficient des hausses, la proposition de loi supprime la prise en compte des revenus du conjoint ce qui revient donc à individualiser le versement de cette aide. Le texte doit maintenant être étudié au Sénat. »...

<< Sommaire | Catégorie
capital

Centre Presse : Handicap: les parents tapent du poing sur la table 12/02/2020

«Broyée et sans argent, tu vas nulle part pour scolariser ton gosse, sauf à payer 8.000 euros ton année dans le privé. Les mots de cette mère de famille sont terribles. C'est pourtant la manière qu'ont certains parents d'enfants handicapés de décrire leur quotidien dans la Vienne. Des mots qu'ils ont eu l'occasion de répéter aux oreilles de la direction de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) hier après-midi à Poitiers. « Galère » Un mouvement national, lancé par un collectif, a appelé en effet parents, professionnels et éducateurs à exprimer leurs colères devant les institutions à un moment symbolique, quinze ans pile après l'adoption de la loi pour « l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » (2005). Et au moment où le président Macron dévoilait dans la journée sa stratégie pour cette « cause nationale » comme il l'annonçait lors de sa campagne.»
[...]
« Claire parle de son expérience avec son enfant autiste comme une « galère »: « Devant les commissions de la MDPH, nous faisons face à une machine administrative, estime cette mère seule au quotidien. Les procédures, les demandes sont complexes et chronophages. Il nous faut remplir une vingtaine de pages pour expliquer chaque année que son enfant est autiste, que cela n'a pas changé. C'est un tribunal auquel vous faites face, où l'on vous juge sur votre témoignage, où l'on vous suspecte de tricher la réalité. » Les parents mobilisés regrettent un système où « la dimension humaine du handicap » n'est pas toujours prise en compte. « Pendant les commissions, on a l'impression que l'on teste les parents, explique Magali, seule avec son fils de 12 ans. Des conseillères m'ont sorti: "Il ne fait pas handicapé votre fils." » Quand d'autres parents se voient répondre « pas assez handicapé » pour permettre une allocation ou une place en établissement spécialisé. En tout début de mobilisation, Jean-Marie Courtois, directeur de la MDPH de la Vienne, est venu à la rencontre des manifestants et les a conviés dans une salle à part « pour recueillir les témoignages ». Les parents, en larmes, sortent au compte-gouttes de la pièce alors qu'une pluie de remontrances s'abat contre le directeur. Tous appellent à une meilleure formation des conseillers sur les différentes formes de handicaps, des budgets départementaux décents et une revalorisation de l'accompagnement scolaire. »...

<< Sommaire | Catégorie
centre-presse

Handicap : les 12 travaux de Macron en faveur de l'inclusion 11/02/2020


«Il y a eu un avant et un après la loi de 2005, même si le chemin n'est pas terminé... Revalorisation de l'Allocation adulte handicapé (AAH), droit de vote accordé aux majeurs sous tutelle, attribution des droits à vie, école inclusive, stratégie autisme... Toutes ces mesures participent à une philosophie nouvelle où l'on ne considère plus les personnes handicapées comme des figures d'altérités, eux, mais comme des citoyens à part entière, nous. Il n'y a pas, d'un côté, des personnes handicapées et, de l'autre, celles que le destin ou l'existence auraient épargné. » Quinze ans, jour pour jour, après la loi du 11 février 2005, qui a reconnu, pour la première fois, l'égalité des droits et des chances et la participation des personnes handicapées, Emmanuel Macron se veut rassurant et optimiste en matière d'inclusion. Après avoir dressé un bilan des mesures « phares » mises en oeuvre à mi-mandat, le président de la République dévoile 12 nouveaux engagements pour l'acte deux du quinquennat. « L'AAH demeurera. Jamais l'Allocation adulte handicapé ne sera transformée, diluée ni supprimée au bénéfice du revenu universel d'activité », assure-t-il en préambule.»...

<< Sommaire | Catégorie
informations.handicap

Groupe public MDPH MOBILISATION NATIONALE 11/02/2020 | Facebook 09/02/2020

«ANNONCE OFFICIELLE Voici la liste des villes en France ou il sera possible de se mobiliser mardi 11 fevrier (car les coordinateurs départementaux ont effectué la déclaration en préfecture). Nous nous desolidarisons de toute autre mobilisation se déclarant liée à notre mouvement et ayant lieu sans avoir contacté l'équipe de coordination générale et sans avoir déclaré la manifestation auprès de sa préfecture.»
[...]
« 10 AUBE De 14h à 17h - MDPH de Troyes Avec Océane et Julie 11 AUDE De 13h30 à 17h - MDPH de Carcassonne Avec Hervé 13 BOUCHES DU RHÔNE De 10h30 à 15h - MDPH de Marseille Attention : départ à 10h30 Place de la Joliette Avec Céc Ile, Delfine et Emeline 16 CHARENTE De 9h30 à 12h - MDPH d'Angoulême Avec Sbane 22 CÔTES D'ARMOR De 10h30 à 16h - MDPH de Plérin Avec Lili Bac 26 DROME De 9h à 17h - MDPH de Valence Avec Lydia Kiyo 29 FINISTÈRE De 10h à 12h - MDPH de Quimper Avec Sophie 30 GARD De 14h30 à 16h30 - MDPH de Nîmes Avec Betty et Nathalie 31 HAUTE GARONNE De 13h à 16h30 - MDPH de Toulouse Avec Xavier 34 HÉRAULT De 10h à 17h - MDPH de Montpellier Avec Cat 38 ISERE De 14h à 16h - MDPH de Grenoble Avec Leks et Priscille 40 LANDES De 9h à 17h - MDPH de Mont de Marsan Avec Elodie et Sabine 42 LOIRE De 14h à 17h - MDPH de Saint Étienne Avec Djoe 44 LOIRE ATLANTIQUE De 10h à 17h - MDPH de Orvault Avec Valérie et Lucie Michel 49 MAINE ET LOIRE De 14h à 17h - MDPH de Angers Avec Alhyana 57 MOSELLE De 10h à 16h - MDPH de Metz Avec Sandra 59 NORD De 11h à 15h - MDPH de Villeneuve d'Ascq Avec Hélène, Mayeule et Samira 62 PAS DE CALAIS De 9h30 à - MDPH de Arras Avec Laetitia 63 PUY DE DOME De 14h à 18h - MDPH de Clermont Ferrand Avec Beryl 64 PYRENNES ATLANTIQUES De 11h à 15h - MDPH de Pau Avec Juliette 68 HAUT RHIN De 9h à 15h - MDPH de Colmar Avec Dorine 69 RHÔNE De 13h30 à 16h - MDPH de Lyon Avec Anna 72 SARTHE De 9h à 15h - MDPH du Mans Avec Dany et Oliviee 74 HAUTE SAVOIE De 10h à 15h - MDPH Annecy Avec Charlotte, Gaelle et Julie 76 SEINE MARITIME De 9H30 à 12h30 - CMS Fécamp Avec Anne-béatrice 77 SEINE ET MARNE De 13h30 à 16h30 - MDPH de Savigny Le Temple Avec Sivanthini 78 YVELINES De 11h à 13h - MDA de Versailles Avec Cathy 79 DEUX SÈVRES De 10h à 12h - MDPH de Niort Avec Sterenn 81 TARN De 10h à 15h - MDPH de Albi Avec Anouck 82 TARN ET GARONNE De 8h à 13h - MDPH Montauban Avec Thiebaut Julie Diaz 86 VIENNE De 13h à 15h - MDPH de Poitiers Avec Emilie et Isa 91 ESSONNE De 11h à 13h - MDPH d'Evry Avec Deborah 92 HAUTS DE SEINE De 14h à 17h - MDPH de Nanterre Avec Jean Christophe 94 VAL DE MARNE De 14h à 16h - MDPH de Créteil Avec Amandine 971 GUADELOUPE De 9h à 12h - MDPH Le Gosier Avec Billie, Eggy et Shanna 972 MARTINIQUE De 10h à 14h - MDPH de Fort de France Avec Nathalie et Aurore 973 GUYANE De 9h à 12h - MDPH de Cayenne Avec Nadeline 974 RÉUNION De 13h à 15h - MDPH de Saint Pierre Avec Naïda De 9h à 11h - MDPH de Saint Denis Avec Marie Julie »...

<< Sommaire | Catégorie
facebook

Le gouvernement debloque 30 millions d'euros pour l'inclusion numerique 06/02/2020

«Treize millions de Français restent peu familiers avec le numérique, ce qui perturbe leurs démarches administratives et leur accès aux droits. En déplacement dans les Pyrénées-Atlantiques, jeudi 6 février, le secrétaire d'Etat au numérique Cédric O annonce dans La Croix une enveloppe de 30 millions d'euros pour former un million de personnes dès 2020. « À la notion de “fracture”, suggérant qu’on est soit “in” soit “out”, je préfère celle de “distance numérique”, nuance Pascal Plantard, anthropologue des usages numériques. Certains collégiens, adeptes des réseaux sociaux, utilisent Internet sans le savoir. Quand on leur propose d’aller y chercher des informations utiles pour leur formation, ils sont perdus. » Le sentiment d’exclusion risque d’augmenter, contredisant la promesse, longtemps contenue dans l’expansion du net, de rapprocher les usagers de leurs administrations et de leurs entreprises. Le défenseur des droits, Jacques Toubon, a d’ailleurs noté une corrélation nette entre la dématérialisation des services (Pôle Emploi, la caisse d’allocations familiales, etc.) et le non-recours aux droits.»
[...]
«Dématérialisation et hausse du non-recours aux droits « À la notion de “fracture”, suggérant qu’on est soit “in” soit “out”, je préfère celle de “distance numérique”, nuance Pascal Plantard, anthropologue des usages numériques. Certains collégiens, adeptes des réseaux sociaux, utilisent Internet sans le savoir. Quand on leur propose d’aller y chercher des informations utiles pour leur formation, ils sont perdus. » Le sentiment d’exclusion risque d’augmenter, contredisant la promesse, longtemps contenue dans l’expansion du net, de rapprocher les usagers de leurs administrations et de leurs entreprises. Le défenseur des droits, Jacques Toubon, a d’ailleurs noté une corrélation nette entre la dématérialisation des services (Pôle Emploi, la caisse d’allocations familiales, etc.) et le non-recours aux droits. »...

<< Sommaire | Catégorie
la-croix

Simplification des demarches et acces aux droits : la CNSA dresse un bilan des actions menees - Previssima 06/02/2020

«Lors d'une rencontre avec la presse organisée ce mardi 4 février 2020, Virginie Magnan, directrice de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) a fait un point sur les actions menées par la caisse dans le champ de l'aide médico-sociale. Elle a notamment détaillé l'ensemble des évolutions en matière de simplification des démarches et de l'accès aux droits. Alors que des disparités territoriales profondes existent en matière d’accompagnement apporté par les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), Virginie Magnan annonce une implication plus importante de la CNSA en vue de simplifier l’accès aux droits aux personnes en situation de handicap.»
[...]
«Des avancées dans le domaine de l’accompagnement par les MDPH Alors que des disparités territoriales profondes existent en matière d’accompagnement apporté par les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), Virginie Magnan annonce une implication plus importante de la CNSA en vue de simplifier l’accès aux droits aux personnes en situation de handicap. Ce soutien passe notamment par l’élaboration conjointe d’indicateurs devant servir à la mise en place d’un tableau de bord, ce dernier devant permettre d’objectiver les différences de délais et de qualité de réponse des MDPH dans le traitement des demandes des usagers. Une plateforme d’information en ligne dédiée au handicap Développée par la CNSA et la Caisse des dépôts, cette plateforme proposera « une information généraliste, officielle, fiable, facilement compréhensible et accessible sur l’ensemble du parcours des personnes en situation de handicap ». L’ambition est de couvrir l’ensemble des étapes du parcours de vie de la personne en situation de handicap et ce, à plusieurs niveaux : l’annonce du handicap, la scolarité et les études supérieures, l’emploi et la formation, la santé, la vie sociale et culturelle, le logement, les transports, etc. Le dispositif vise à permettre aux personnes concernées, de gérer leur parcours et leurs démarches en ligne. La première rubrique de la plateforme qui sera mise en ligne début 2020, sera celle qui est consacrée à l’emploi et à la formation des personnes souffrant d'un handicap, et plus particulièrement à l'apprentissage. Quant aux rubriques suivantes, elle seront mises en ligne progressivement. Demande d’aide à domicile : un nouveau formulaire unique Conjointement avec la Caisse nationale d’Assurance vieillesse (CNAV), la CNSA termine actuellement la rédaction d’un nouveau formulaire simplifié, permettant d’effectuer, en une seule fois, une demande d’aide à domicile auprès des institutions concernées. Ce formulaire unique de demande d’aide à domicile devrait faire l’objet d’un test entre avril et juillet 2020 dans 6 Caisses d'assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT) et départements volontaires. Par ailleurs, courant 2020, une version dématérialisée de ce formulaire, sous forme de téléservice national, devrait également être élaborée. »...

<< Sommaire | Catégorie
previssima

Simplification des demarches et acces aux droits : la CNSA dresse un bilan des actions menees - Previssima 06/02/2020

«Lors d'une rencontre avec la presse organisée ce mardi 4 février 2020, Virginie Magnan, directrice de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) a fait un point sur les actions menées par la caisse dans le champ de l'aide médico-sociale. Elle a notamment détaillé l'ensemble des évolutions en matière de simplification des démarches et de l'accès aux droits. Alors que des disparités territoriales profondes existent en matière d’accompagnement apporté par les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), Virginie Magnan annonce une implication plus importante de la CNSA en vue de simplifier l’accès aux droits aux personnes en situation de handicap.»
[...]
«Des avancées dans le domaine de l’accompagnement par les MDPH Alors que des disparités territoriales profondes existent en matière d’accompagnement apporté par les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), Virginie Magnan annonce une implication plus importante de la CNSA en vue de simplifier l’accès aux droits aux personnes en situation de handicap. Ce soutien passe notamment par l’élaboration conjointe d’indicateurs devant servir à la mise en place d’un tableau de bord, ce dernier devant permettre d’objectiver les différences de délais et de qualité de réponse des MDPH dans le traitement des demandes des usagers. Une plateforme d’information en ligne dédiée au handicap Développée par la CNSA et la Caisse des dépôts, cette plateforme proposera « une information généraliste, officielle, fiable, facilement compréhensible et accessible sur l’ensemble du parcours des personnes en situation de handicap ». L’ambition est de couvrir l’ensemble des étapes du parcours de vie de la personne en situation de handicap et ce, à plusieurs niveaux : l’annonce du handicap, la scolarité et les études supérieures, l’emploi et la formation, la santé, la vie sociale et culturelle, le logement, les transports, etc. Le dispositif vise à permettre aux personnes concernées, de gérer leur parcours et leurs démarches en ligne. La première rubrique de la plateforme qui sera mise en ligne début 2020, sera celle qui est consacrée à l’emploi et à la formation des personnes souffrant d'un handicap, et plus particulièrement à l'apprentissage. Quant aux rubriques suivantes, elle seront mises en ligne progressivement. Demande d’aide à domicile : un nouveau formulaire unique Conjointement avec la Caisse nationale d’Assurance vieillesse (CNAV), la CNSA termine actuellement la rédaction d’un nouveau formulaire simplifié, permettant d’effectuer, en une seule fois, une demande d’aide à domicile auprès des institutions concernées. Ce formulaire unique de demande d’aide à domicile devrait faire l’objet d’un test entre avril et juillet 2020 dans 6 Caisses d'assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT) et départements volontaires. Par ailleurs, courant 2020, une version dématérialisée de ce formulaire, sous forme de téléservice national, devrait également être élaborée. »...

<< Sommaire | Catégorie
previssima

Depakine : Sanofi mis en examen, la presidente de l'association de victimes reagit - France 3 Occitanie 04/02/2020

«"Je suis extrêmement satisfaite de voir que la procédure pénale que j'avais initiée en 2016 franchit une étape importante", exprime dans un communiqué Marine Marin, présidente de l'Association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anticonvulsivant (Apesac). Depuis septembre 2016, l'enquête du groupe pharmaceutique Sanofi visait à établir s'il y avait eu "tromperie sur les risques inhérents à l'utilisation du produit et les précautions à prendre ayant eu pour conséquence de rendre son utilisation dangereuse pour la santé de l'être humain" au cours de la période de 1990 à avril 2015. La décision vient de tomber, le groupe a été mis en examen, lundi 3 janvier.»
[...]
«"Des dizaines de victimes empoisonnées" Cette enquête faisait suite à une procédure lancée à l'initiative de l'Association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anticonvulsivant (Apesac), présidée Marine Martin, originaire des Pyrénées-Orientales. Une association qui représente 4.000 personnes, pour moitié des enfants malades, et s'appuyant sur 14 cas de mères ayant reçu de la Dépakine lors de leur grossesse. "Sanofi va devoir s’expliquer pour les dizaines de milliers de victimes empoisonnées, dont plus d’une centaine sont mortes", poursuit Marine Marin, présidente de l'Association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anticonvulsivant (Apesac). »...

<< Sommaire | Catégorie
france3-regions.francetvinfo

Uncategorized
&stxt=Bull Prevalence des troubles du spectre de l'autisme Publie le 10 Mars 2020 Mis a jour le 10 mars 2020 Auteur : Ha Catherine, Chan Chee Christine 10/03/2020

«Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 10 mars 2020, n°6-7 Prévalence des troubles du spectre de l'autisme Publié le 10 Mars 2020 Mis à jour le 10 mars 2020 Auteur : Ha Catherine, Chan Chee Christine Année de publication : 2020 Pages : 125-156 pdf Prévalence des troubles du spectre de l’autisme // Prevalence of Autism Spectrum Disorders Coordination scientifique // Scientific coordination Catherine Ha & Christine Chan Chee, Santé publique France, Saint-Maurice, France Et pour le Comité de rédaction du BEH : Florence Bodeau-Livinec, École des hautes études en santé publique, Rennes & Damien Mouly, Santé publique France – Occitanie, Toulouse, France
Source: http://www.santepubliquefrance.fr | Source Status

<< Sommaire | Catégorie
santepubliquefrance

&stxt=Bull Prevalence des troubles du spectre de l'autisme Publie le 10 Mars 2020 Mis a jour le 10 mars 2020 Auteur : Ha Catherine, Chan Chee Christine 10/03/2020

«Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 10 mars 2020, n°6-7 Prévalence des troubles du spectre de l'autisme Publié le 10 Mars 2020 Mis à jour le 10 mars 2020 Auteur : Ha Catherine, Chan Chee Christine Année de publication : 2020 Pages : 125-156 pdf Prévalence des troubles du spectre de l’autisme // Prevalence of Autism Spectrum Disorders Coordination scientifique // Scientific coordination Catherine Ha & Christine Chan Chee, Santé publique France, Saint-Maurice, France Et pour le Comité de rédaction du BEH : Florence Bodeau-Livinec, École des hautes études en santé publique, Rennes & Damien Mouly, Santé publique France – Occitanie, Toulouse, France
Source: http://www.santepubliquefrance.fr | Source Status

<< Sommaire | Catégorie
santepubliquefrance

Whistle Blowing,Tendances
Depakine : Sanofi mis en examen, la presidente de l'association de victimes reagit - France 3 Occitanie 04/02/2020

«Le groupe pharmaceutique Sanofi, contre lequel se bat depuis plusieurs années l'association "Apesac" présidée par la Catalane Marine Martin, a été mis en examen pour "tromperie aggravée et blessures involontaires". "Je suis extrêmement satisfaite de voir que la procédure pénale que j'avais initiée en 2016 franchit une étape importante", exprime dans un communiqué Marine Marin, présidente de l'Association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anticonvulsivant (Apesac). Depuis septembre 2016, l'enquête du groupe pharmaceutique Sanofi visait à établir s'il y avait eu "tromperie sur les risques inhérents à l'utilisation du produit et les précautions à prendre ayant eu pour conséquence de rendre son utilisation dangereuse pour la santé de l'être humain" au cours de la période de 1990 à avril 2015. La décision vient de tomber, le groupe a été mis en examen, lundi 3 janvier.»...

<< Sommaire | Catégorie
france3-regions.francetvinfo

Condom : les dirigeants de l'ex IME Moussaron mis en examen pour harcelement moral - Infos Haute-Garonne 31/01/2020

«Céline Boussié n'y croyait plus, la décision du juge d'instruction d'Auch vient de tomber. Plusieurs membres de la direction de l'ex-IME (institut médico-éducatif) Moussaron de Condom ont été mis en examen du chef de harcèlement moral. Cela fait suite à une plainte déposée par Céline Boussié. La lanceuse d'alerte, ancienne salariée de la structure, avait dénoncé des faits de violences sur des jeunes polyhandicapés de l'établissement. Elle avait relaté les mauvais traitements infligés aux enfants dans ce centre "décès, manque de soins, enfants attachés et enfermés". En juillet 2013, un rapport de l'Agence régionale de santé pointait d'ailleurs une situation "de maltraitance institutionnelle" à l'IME Moussaron.»
[...]
«Le procureur de la République décidera ou non d'une audience dans les mois à venir Le parquet d'Auch décidera dans les mois à venir de la suite à donner à cette affaire, à savoir une possible traduction des prévenus devant le tribunal correctionnel. Me Alma Basic, l'avocate de Céline Boussié s'est dite "satisfaite de voir aboutir ce dossier avec ces mises en examen" espérant "que la justice fasse son travail". Les mises en cause risquent 2 ans de prison et 30 000 euros d'amende. En 2017 suite à ses révélations publiques, Céline Boussié attaquée en diffamation, avait été relaxée par le tribunal correctionnel de Toulouse. Une nouvelle victoire pour l'ancienne salariée licenciée de l'IME gersois en 2014. Il a été depuis repris par le groupe Clinipole sous le nom d'IME SESSAD Terre d'Envol. »...

<< Sommaire | Catégorie
centpourcent