MyBotsBlog -2M report

Chronologie Iphone S'abonner à notre Newsletter -Subscribe to our Newsletter Mon May 25 11:00:04 CEST 2020
19/05/20 ... la securite informatique des pouvoirs publics est inquietante. Par Nathalie Dreyfus, Conseil en Propriete Industrielle. [village-justice]
19/05/20 La protection du secret des affaires. Par Matthieu Dhenne, Avocat. [village-justice]
10/05/20 Decheance de la marque et actes de contrefacon dans les cinq annees suivant l'enregistrement. Par Adrien Cohen-Boulakia, Avocat. [village-justice]
10/05/20 A 74 ans, Fernand Derrien est confine avec sa fille autiste a La Ferte-Mace [actu]
07/05/20 Covid-19 et medico-social : La CNSA lance un appel a projets [handirect]
06/05/20 Arrete du 8 fevrier 2020 portant nomination des membres du Conseil national consultatif des personnes handicapees | Legifrance [legifrance.gouv]
03/05/20 Droit d'auteur : une mission demarre sur les plateformes de partage - ZDNet [zdnet]
02/05/20 La reforme du regime de securite sociale des artistes-auteurs. Par Marie-Dominique Luccioni, Avocat. [village-justice]
30/04/20 COVID-19 : la CNSA lance une enquete sur l'organisation de la continuite des accompagnements dans les ESMS pour personnes handicapees | CNSA [cnsa]
20/04/20 Quand une maladie genetique rare aide a mieux lutter contre le Covid-19 | Inserm - La science pour la sante [inserm]
13/04/20 Video - Autisme non-oralisant, colloque 8 avril 2020 : la question institutionnelle - YouTube [youtube]
11/04/20 Is France's president fueling the hype over an unproven coronavirus treatment? [sciencemag]
09/04/20 «Les Agences regionales de sante ont un vrai pouvoir de nuisance» : le coup de gueule d'un depute LREM [leparisien]
09/04/20 Discovery : premiers resultats ''pas avant fin avril'' - Sciences et Avenir [sciencesetavenir]
09/04/20 Coronavirus : Didier Raoult a presente a Macron une nouvelle etude sur la chloroquine [leparisien]
09/04/20 L'Allemagne alarmee par le triage des patients dans les hopitaux alsaciens [courrierinternational]
03/04/20 Hydroxychloroquine rated 'most effective therapy' by doctors for coronavirus: Global survey - Washington Times [m.washingtontimes]
02/04/20 VIDEO INA - 1977, des parents desempares face au handicap mental de leur enfant - Archives video et radio [ina]
01/04/20 [Communique de Presse] Covid-19 : Saisie du Conseil d'Etat pour un droit egal a la vie et a la liberte - Collectif pour la Liberte d'Expression des Autistes [cle-autistes]
01/04/20 11 more encouraging developments in the coronavirus crisis [marsdd]
31/03/20 Chloroquine : une vaste etude va etre menee pour ''clore le debat'' sur le traitement - L'Express [lexpress]
31/03/20 Controlling coronavirus transmission using a mobile app to trace close proximity contacts [medicalxpress]
31/03/20 Screening Tool Coronavirus (COVID-19) - Apple and CDC [apple]
31/03/20 Coronavirus (COVID-19) | National Institutes of Health (NIH) [nih]
30/03/20 Johns Hopkins using blood plasma from COVID-19 patients to try to fight virus in others | KSNV [news3lv]
29/03/20 Why France is hiding a cheap, tested virus cure - Asia Times [asiatimes]
28/03/20 US lab unveils portable 5-minute COVID-19 test [medicalxpress]
27/03/20 Some COVID-19 patients still have coronavirus after symptoms disappear: study [medicalxpress]
27/03/20 Coronavirus : « On va vers la catastrophe, c'est juin 40 » [lepoint]
26/03/20 ATU VIDEO. Chloroquine : Un decret pour faire «beneficier les patients de cette piste» - Le Parisien [leparisien]


,Crise/Analyse de Crise,Tendances
11 more encouraging developments in the coronavirus crisis [marsdd]

,Vulnérabilités Informationnelles,Tendances
... la securite informatique des pouvoirs publics est inquietante. Par Nathalie Dreyfus, Conseil en Propriete Industrielle. [village-justice]

Crise/Analyse de Crise,Tendances
Quand une maladie genetique rare aide a mieux lutter contre le Covid-19 | Inserm - La science pour la sante [inserm]
Is France's president fueling the hype over an unproven coronavirus treatment? [sciencemag]
L'Allemagne alarmee par le triage des patients dans les hopitaux alsaciens [courrierinternational]
Coronavirus : Didier Raoult a presente a Macron une nouvelle etude sur la chloroquine [leparisien]
Discovery : premiers resultats ''pas avant fin avril'' - Sciences et Avenir [sciencesetavenir]
«Les Agences regionales de sante ont un vrai pouvoir de nuisance» : le coup de gueule d'un depute LREM [leparisien]
Hydroxychloroquine rated 'most effective therapy' by doctors for coronavirus: Global survey - Washington Times [m.washingtontimes]
Coronavirus (COVID-19) | National Institutes of Health (NIH) [nih]
Screening Tool Coronavirus (COVID-19) - Apple and CDC [apple]
Controlling coronavirus transmission using a mobile app to trace close proximity contacts [medicalxpress]
Chloroquine : une vaste etude va etre menee pour ''clore le debat'' sur le traitement - L'Express [lexpress]
Johns Hopkins using blood plasma from COVID-19 patients to try to fight virus in others | KSNV [news3lv]
Why France is hiding a cheap, tested virus cure - Asia Times [asiatimes]
US lab unveils portable 5-minute COVID-19 test [medicalxpress]
Coronavirus : « On va vers la catastrophe, c'est juin 40 » [lepoint]
Some COVID-19 patients still have coronavirus after symptoms disappear: study [medicalxpress]
ATU VIDEO. Chloroquine : Un decret pour faire «beneficier les patients de cette piste» - Le Parisien [leparisien]

Propriété Intellectuelle,Tendances
Droit d'auteur : une mission demarre sur les plateformes de partage - ZDNet [zdnet]

Propriété Intellectuelle,Tendances,Juridique
Decheance de la marque et actes de contrefacon dans les cinq annees suivant l'enregistrement. Par Adrien Cohen-Boulakia, Avocat. [village-justice]

TED,Crise/Analyse de Crise,Tendances
A 74 ans, Fernand Derrien est confine avec sa fille autiste a La Ferte-Mace [actu]
Covid-19 et medico-social : La CNSA lance un appel a projets [handirect]
COVID-19 : la CNSA lance une enquete sur l'organisation de la continuite des accompagnements dans les ESMS pour personnes handicapees | CNSA [cnsa]
Video - Autisme non-oralisant, colloque 8 avril 2020 : la question institutionnelle - YouTube [youtube]
VIDEO INA - 1977, des parents desempares face au handicap mental de leur enfant - Archives video et radio [ina]
[Communique de Presse] Covid-19 : Saisie du Conseil d'Etat pour un droit egal a la vie et a la liberte - Collectif pour la Liberte d'Expression des Autistes [cle-autistes]

TED,Lobbying/Analyse de Lobbying,Tendances
Arrete du 8 fevrier 2020 portant nomination des membres du Conseil national consultatif des personnes handicapees | Legifrance [legifrance.gouv]

Veille Reglementaire
La reforme du regime de securite sociale des artistes-auteurs. Par Marie-Dominique Luccioni, Avocat. [village-justice]

Whistle Blowing,Tendances
La protection du secret des affaires. Par Matthieu Dhenne, Avocat. [village-justice]

,Crise/Analyse de Crise,Tendances
11 more encouraging developments in the coronavirus crisis 01/04/2020

«While the total number of infected continues to climb, early signs show that the rate of growth in some countries is slowing down. Meanwhile, innovators around the world are working at a breakneck pace to find solutions, from rapid diagnostics to battery-powered ventilators, and there have been incredible advancements in the fight against the coronavirus. Here are the latest positive developments: .»
[...]
«China lifts lockdown in Hubei In a few days, China will end the mass quarantine in Hubei province where the coronavirus pandemic started in late December. Transportation is resuming and select people are now able to leave the province for work. Rate of growth is slowing in some countries While the number of infected continues to climb, signs show that the rate of growth and the number of deaths is starting to slow in countries like Italy and Spain. In the U.K., the medical director of the NHS is suggesting a possible plateau. And in Canada, B.C. health officials suggest that the province’s curve could soon flatten out. Ventilator production is ramping up Ford, in collaboration with GE Healthcare, plans to produce 50,000 ventilators within 100 days by repurposing a plant in Michigan to produce the medical devices. Thornhill Medical, a Toronto-based health device manufacturer, is working with auto parts manufacturer Linamar to scale up production of their compact portable ventilators. The federal government has ordered 500 of the devices, which the company says will be ready early this month. Dyson announced that it has designed a new ventilator in just 10 days. The company plans to send 10,000 of the medical devices to the U.K. to fight the pandemic in the coming weeks. MIT released a cheap open source ventilator design in response to the worldwide shortage of the costly devices. According to MIT, the ventilator, known as E-Vent (Emergency Ventilator), can be produced for just $100. Rapid 30-minute COVID-19 test in the works Ottawa-based biotech, Spartan Bioscience is delivering 100 portable testing devices and one million test kits to the federal government in the next 12 months. Ontario has signed a similar agreement and Alberta Health Services has also announced that it is working with Spartan to do rapid testing in remote and rural communities. Researchers race toward a vaccine Around the world, more than 40 teams are working on a vaccine.Two vaccines are in clinical trials — one from CanSino and the Beijing Institute of Biotechnology, another from the pharmaceutical firm Moderna. An additional 42 candidate vaccines are in the clinical evaluation phase. The US government and Johnson & Johnson announced a $1 billion investment toward a potential vaccine, developed partly by a laboratory at Beth Israel Deaconess Medical Center in Boston. The investment is said to provide enough capacity to produce more than 1 billion doses. The first batches will be available in early 2021. US stocks rose more than 3 percent following J&J’s announcement. Research teams across Canada are also working on vaccine candidates Western University is developing a COVID-19 vaccine — based on previous work done against the MERS virus — and a vaccine bank with hundreds to thousands of potential vaccines that could be used in a future outbreak. And a University of Alberta cancer researcher is working on a vaccine that could be delivered directly into patients’ cells, driving a protective immune response. U of A is also investigating possible coronavirus vaccine candidates with researchers developing methods for mass production of vaccines. Teams at the University of Manitoba, Laval University, and the University of Saskatchewan are also advancing possible vaccines. Testing new protections for front-line healthcare workers Researchers in Toronto’s University Health Network are studying a drug licensed to ward off malaria, treat lupus and rheumatoid arthritis to see if it can protect healthcare workers from COVID-19 in one of the first studies of its kind. The results are due this summer. Robots are reducing the transmission Light-blasting robots are disinfecting hospital rooms, hotels, planes and other public spaces. And in China robots helped contain the spread of the virus by reducing close interaction. Greece’s politicians are donating their salaries A number of Greek politicians have agreed to donate half their salaries for the next two months to help reduce the spread of COVID-19 after Prime Minister Kyriakos Mitsotakis made the plea. Companies are pivoting to produce protective equipment Bauer has switched gears from hockey equipment to producing medical shields for those on the frontlines of the pandemic. More than 100,000 units have been ordered in Canada and the company is working to increase production in the U.S to meet shortages. Other companies helping with shortages include Under Armour, Toyota, Tesla, and The Home Depot. Startups are also helping to thwart the spread Startups are also shifting their focus to respond to the pandemic by relieving shortages in medical equipment, sanitizer and other desperately needed supplies. »...

<< Sommaire | Catégorie
marsdd

,Vulnérabilités Informationnelles,Tendances
... la securite informatique des pouvoirs publics est inquietante. Par Nathalie Dreyfus, Conseil en Propriete Industrielle. 19/05/2020


«« La sécurité informatique des parlementaires est proche de zéro », alerte Jérôme Bascher, sénateur LR de l'Oise dans son rapport d'information au Sénat n° 82 (2019-2020), le 22 octobre 2019. Il s'agit de distinguer les fonctions institutionnelles des pratiques informatiques des parlementaires eux-mêmes. Si les premières sont relativement bien protégées, puisqu'elles bénéficient d'aides comme celle de l'Anssi (agence nationale de la sécurité des systèmes d'information), les secondes sont la source d'une grande insécurité informatique. Les facteurs d'insécurité informatique liés au personnel L’objectif premier serait de mieux équiper les parlementaires et de les sensibiliser d’avantage aux risques informatiques.» [...]
« Un dispositif à renforcer. L’objectif premier serait de mieux équiper les parlementaires et de les sensibiliser d’avantage aux risques informatiques. Pour le sénateur, il faudrait également renforcer les moyens de l’Anssi, qui est actuellement la seule entité à s’occuper de tous les organes du pouvoir. Les pouvoirs publics sont donc au cœur des enjeux stratégiques et décisionnels des démocraties occidentales, conséquence de quoi ils sont la cible privilégiée des attaques informatiques. Cela est encore plus vrai en période d’échéances électorales, comme l’a démontré l’élection présidentielle américaine de 2016. Il est temps de renforcer le dispositif de protection informatique des parlementaires. »...

<< Sommaire | Catégorie
village-justice

Crise/Analyse de Crise,Tendances
Quand une maladie genetique rare aide a mieux lutter contre le Covid-19 | Inserm - La science pour la sante 20/04/2020

«Maladie virale. Une large majorité des personnes infectées par le nouveau coronavirus développe une forme légère de Covid-19. Cependant, parmi les patients jusqu'ici dépistés, 15% nécessitent d'être hospitalisés et 5% devront être admis en réanimation pour une forme sévère. Pour améliorer le pronostic de ces malades, il est indispensable de comprendre s'ils présentent des spécificités. Hormis les éventuelles pathologies associées qui compliquent leur situation clinique, le système de défense de leur organisme semble aussi impliqué. En effet, une semaine environ après le début des symptômes, l'aggravation de l'état respiratoire observée chez certains n'est pas uniquement liée au virus : elle est aussi associée à une réponse immunitaire exagérée. On parle d'"orage cytokinique", un phénomène lié à la production en excès de certains médiateurs de l'inflammation (les cytokinescytokinesSubstance synthétisée par certaines cellules du système immunitaire, agissant sur d'autres cellules immunitaires pour en réguler l'activité. ), dont l'interleukine-6 (IL-6). D'autres marqueurs de la réponse aux infections, comme les interférons (IFN), semblent en revanche fortement diminués dans les formes graves. Par ailleurs, le virus peut être détecté dans les cellules du sang, alors que ce n'est pas le cas chez les patients qui souffrent de formes légères, suggérant un mauvais contrôle de l'infection. Cette réponse immunitaire particulière présente une certaine ressemblance avec celle qui est observée dans la vasculopathie de l'enfant associée à STING (SAVI), une maladie génétique notamment responsable d'une atteinte pulmonaire. Ce constat a conduit l'équipe de Frédéric Rieux-Laucat* (Institut Imagine, Paris) à collaborer avec les services hospitaliers de l'hôpital Cochin à Paris (en particulier avec Benjamin Terrier en médecine interne et Solen Kernéis en infectiologie) prenant en charge des patients atteints de Covid-19. Leur objectif : mettre à profit les connaissances existantes sur le SAVI pour aider à mieux lutter contre les formes sévères de la nouvelle maladie virale.»
[...]
«Des points communs entre Covid-19 et SAVI Frédéric Rieux-Laucat explique : "Les patients SAVI présentent une mutation activatrice du gène STING qui conduit à la production en excès d’IFN et de cytokines inflammatoires comme l’IL-6. Elle conduit aussi à une infiltration de cellules immunitaires, dont des lymphocytes B, dans les poumons, mimant en quelque sorte une infection virale respiratoire constante. Sur le plan clinique, cette maladie se caractérise par des atteintes pulmonaires et/ou cutanées, telles que des engelures ou, dans les formes extrêmes, une gangrène des extrémités." Or, il est désormais établi que certains malades Covid-19 peuvent présenter des engelures. "Il semble donc que les réponses antivirales des patients qui présentent une forme sévère de Covid-19 aient des traits communs avec celles des patients SAVI." Pour vérifier cette hypothèse, le laboratoire du chercheur mène désormais des travaux à partir d’échantillons sanguins, issus de prélèvements réalisés dans le cadre de soins dans l’aile Covid-19 du service de médecine interne de l’hôpital Cochin. Ils vont permettre une caractérisation très fine des cellules immunitaires impliquées dans la réponse qui se met en place chez les patients, ainsi que du taux de cytokines que leur organisme produit. En comparant les taux mesurés chez les patients hospitalisés qui présentent une atteinte pulmonaire sévère ou critique à ceux associés aux formes légères ou modérées, ils souhaitent identifier des mécanismes spécifiques à valeur pronostique : "D’ici quelques semaines, nous pourrions être en mesure d’établir une signature des voies dérégulées dans les différentes cellules immunitaires, qui constituerait un risque de complication. Cela pourrait aussi aboutir à des perspectives thérapeutiques personnalisées." En effet, il existe déjà de nombreux médicaments disponibles pour moduler les voies moléculaires médiées par les cytokines, comme celles de l’IFN ou de l’IL-6. Vulnérabilité d’origine génétique Par ailleurs, l’hypothèse d’une prédisposition génétique des malades atteints de formes sévères est évaluée par les laboratoires de Jean-Laurent Casanova** et de Laurent Abel***, également à l'Institut Imagine à Paris. Leur cœur de métier est justement de caractériser les altérations génétiques impliquées dans les formes graves d’infections virales. Par le passé, ils ont déjà identifié une centaine de mutations dont la résultante est une modification de la réponse immunitaire à une infection virale (perte ou accentuation de certaines voies de réponse), comme la tuberculose, l’herpès ou la grippe. Par séquençage du génome de patients atteints de Covid-19, ils cherchent aujourd’hui à identifier des particularités génétiques qui accentuent la sévérité de l’infection par le SARS-CoV-2 ou, à l’inverse, qui limitent l’apparition de symptômes, parfois jusqu’à leur absence complète (cas des personnes asymptomatiques malgré »...

<< Sommaire | Catégorie
inserm

Is France's president fueling the hype over an unproven coronavirus treatment? 11/04/2020

«The highly politicized debate about the use of chloroquine and hydroxychloroquine, two antimalarial drugs, to treat COVID-19 has reached an extreme in France, where two small trials purporting to show potential benefit were done. French physicians have come under enormous pressure from desperate patients to prescribe hydroxychloroquine, despite scant evidence that it works, and 460,000 people have already signed a petition to make it more widely available. Leading the advocacy is a controversial and politically well-connected figure, microbiologist Didier Raoult. Today his profile rose even higher, as French President Emmanuel Macron traveled to Marseille to meet Raoult, a hospital director and researcher who led the two trials. Macron did not comment after the meeting, but the rendezvous, initiated by Macron, was a clear sign of Raoult's newfound political clout. Jean-Paul Hamon, president of the Federation of Doctors of France, one of many scientists and doctors critical of the meeting, called it "showbiz politics." This is insane!' Many scientists lament Trump's embrace of risky malaria drugs for coronavirus See all of our coverage of the coronavirus outbreak A survey released by French polling institute IFOP on 6 April revealed that 59% of the French population believes chloroquine is effective against the new coronavirus. Confidence in the drugs is higher on the far right and far left, and reached 80% among sympathizers of the "yellow vest" movement that staged massive protests against Macron's economic policy in 2018 and 2019. Support is also very high, at 74%, in the Marseille region. Karine Lacombe, head of infectious diseases at the Saint Antoine Hospital in Paris, has said on French TV that she and her team have received repeated "physical threats" for refusing to prescribe chloroquine; she said she has also seen many falsified prescriptions for the drug. Other doctors have reported similar experiences. The pressure comes on top of the stress caused by shortages of protective equipment, diagnostic tests, and medical staff.»
[...]
«Raoult has also found some high-level support in the medical world. The online petition in support of hydroxychloroquine was started by cardiologist and former Minister of Health Philippe Douste-Blazy—France’s candidate to lead the World Health Organization in 2017—and Christian Perronne, head of infectious diseases at the renowned Raymond Poincaré University Hospital in Garches, near Paris. Ten other prominent figures from the medical community, including two members of the Academy of Medicine, co-signed the petition, which demands hydroxychloroquine be authorized for mild cases in hospital settings. (Current regulations, which Raoult ignores, allow the drug to be used only for severe cases of COVID-19.) In the conservative newspaper Le Figaro, three prominent retired oncologists argued that “all patients tested positive for COVID-19 and not included in a clinical trial” should receive the hydroxychloroquine-azithromycin combo. The French Ministry of Health has been “incredibly rigid” and has “diabolized” hydroxychloroquine, Perronne tells ScienceInsider. He says there is considerable—though “imperfect and often unpublished”—evidence that the drug has benefits, and he believes its side effects are rare and easy to avoid. Perronne says he has refused to enroll patients in a randomized trial of hydroxychloroquine because a placebo group would be “unethical” for a fatal disease. Instead, he recently decided to give the drug to all patients except the mildest cases. But many scientists in France are outraged that a potentially harmful drug can be widely used with so little evidence for its efficacy. The fervor also makes it harder to test the drug in a rigorous fashion. Discovery, a randomized trial launched in at least seven European countries to study the efficacy of hydroxychloroquine and several other treatments, is struggling to recruit participants in France, says Jean-François Bergmann, a former head of infectious disease at the Saint Louis Hospital in Paris. (Macron has met with Discovery’s leaders as well.) “In some hospitals, four out of five patients are declining to take part and refuse any treatment but hydroxychloroquine,” Bergmann says, adding that France is witnessing a form of “medical populism” that is “slowing the emergence of the truth.” »...

<< Sommaire | Catégorie
sciencemag

L'Allemagne alarmee par le triage des patients dans les hopitaux alsaciens 09/04/2020

«Toute personne de plus de 75 ans n'est plus intubée", titre la Frankfurter Allgemeine Zeitung. "Des spécialistes allemands publient un rapport alarmant sur Strasbourg", souligne le Tagesspiegel. En France, "on n'aide désormais plus les patients les plus âgés qu'à mourir", renchérit Die Welt. Ce jeudi 26 mars, outre-Rhin, de nombreux journaux s'émeuvent après la publication d'un rapport des plus alarmants : une équipe de médecins allemands de l'institut DIKFM s'est en effet rendue dans un hôpital de Strasbourg et y a constaté "des situations choquantes", explique Die Welt. Certains "médecins infectés continuent de travailler avec des patients atteints du Covid-19", décrit le Tagesspiegel. Surtout, "les personnes de plus de 80 ans ne sont plus ventilées", ce qui peut provoquer des "dommages médicaux collatéraux". Au lieu de cela, "elles sont placées en soins intensifs et des somnifères leur sont fournis".»
[...]
«Le triage des patients Des décisions qui témoignent de la gravité de la situation dans les hôpitaux alsaciens, submergés face à la pandémie et la pénurie de matériel. Et pourtant, il semblerait que “le triage – la sélection des patients ayant de meilleures chances de survie – soit depuis quelque temps à l’ordre du jour en Alsace”, déplore Die Welt. Interrogée par le journal, Brigitte Klinkert, présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin le regrette : Les patients de plus de 80 ans, de plus de 75, certains jours même de plus de 70 ans ne peuvent plus être intubés car nous manquons tout simplement de respirateurs. On ne le dit pas assez souvent, car non seulement nos voisins allemands, mais aussi les Français en dehors de l’Alsace n’ont pas encore conscience de la situation ici.” »...

<< Sommaire | Catégorie
courrierinternational

Coronavirus : Didier Raoult a presente a Macron une nouvelle etude sur la chloroquine 09/04/2020

«D'après Les Echos, le professeur Raoult avait réservé au chef de l'Etat la primeur de sa dernière étude sur l'efficacité du traitement à la chloroquine, qu'il défend ardemment depuis des semaines et qui divisent aussi bien les professionnels de la santé que la classe politique française. Alors que ses dernières affirmations reposaient sur des essais préliminaires réalisés auprès de 24 patients, le controversé docteur Raoult aurait cette fois travaillé sur les résultats de traitements administrés auprès de 1 061 patients. Ces derniers auraient tous été traités par hydroxychloroquine et azithromycine. « Vous verrez dans les résultats que la mortalité est de l'ordre de 0,5 % et que le taux de guérison est extrêmement élevé. Ce traitement a déjà été utilisé par d'autres services de l'AP-HM, avec des résultats comparables, indépendamment de notre équipe. Nous mettons en prépublication le résumé de cet article en anglais et un tableau qui résume l'ensemble de nos données pour que ceci puisse servir éventuellement à des décisions politiques », explique le médecin.»
[...]
«Emmanuel Macron sera-t-il convaincu ? Pour obtenir ses résultats, le professeur Didier Raoult aurait exploité 59 655 échantillons de 38 617 patients, testés entre le 3 mars et le 9 avril. 3 165 patients ont été testés positifs. Parmi eux, 1 061 patients ont donc reçu le traitement du professeur Raoult. Leur âge médian était de 43,8 ans et 46,4 % étaient des hommes ont été testés. LIRE AUSSI > Qui est Didier Raoult, convaincu de détenir le remède miracle ? Le professeur Raoult annonce un taux de guérison virologique de 91,7 % et un taux de mortalité de 0,5 %, soit cinq décès. Dix des patients traités auraient été transférés en soins intensifs. Suffisant pour convaincre le chef de l'Etat ? D'après Les Échos, Emmanuel Macron a décidé de faire ce déplacement après avoir été déçu par « les perspectives concrètes de traitements rapidement disponibles contre le virus », présentées par les équipes de recherche de l'hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne). Le professeur Raoult devrait lui communiquer publiquement sur son étude ce jeudi soir, dans une vidéo. »...

<< Sommaire | Catégorie
leparisien

Discovery : premiers resultats ''pas avant fin avril'' - Sciences et Avenir 09/04/2020

«Nous n'aurons pas de résultats de Discovery "avant la fin du mois d'avril", explique dans une vidéo Inserm la Pr Florence Ader, qui en coordonne la mise en place en France. Le Covid-19 est en effet une maladie "avec une évolution assez longue", qui nécessite d'attendre que tous les patients inclus aient passé un certain stade avant que leurs données soient analysées par un comité indépendant. Attendre que chaque patient ait dépassé les 15 jours de traitement "Nous pensons avoir un premier retour en fin de cette semaine sur l'efficacité des molécules qui sont en cours de test de façon à pouvoir prolonger ces essais, arrêter certaines molécules, en rajouter d'autres", avait déclaré le 30 mars 2020 Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, sur France Info. Mais du côté de la Pr Florence Adler, aux commandes de l'essai, le son de cloche est tout autre. La maladie "a une évolution assez longue. (...¦) Ca veut dire que pour l'analyse globale des 100, 200, 300 premiers patients et résultats, il faudra attendre que chaque patient ait franchi ce cap du 15e jour." 16 jours après l'inclusion des premiers patients le dimanche 22 mars, "25 centres incluent activement des patients dans le protocole", et "entre 530 et 540 patients" ont été inclus sur les 800 prévus au total en France (sur 3.200 en Europe), énumère la Pr Adler. "Ca signifie que pour les premiers résultats avec les premières tendances, rien ne sera disponible avant au moins la fin du mois d'avril, à affiner avec les patients suivants." Ces premiers résultats ne seront pas donnés par elle, précise-t-elle, mais par un comité national indépendant composé de "personnes spécialisées dans la compilation et l'analyse de gros volumes de données".»
[...]
«Des premiers résultats pas avant fin avril 16 jours après l'inclusion des premiers patients le dimanche 22 mars, "25 centres incluent activement des patients dans le protocole", et "entre 530 et 540 patients" ont été inclus sur les 800 prévus au total en France (sur 3.200 en Europe), énumère la Pr Adler. "Ca signifie que pour les premiers résultats avec les premières tendances, rien ne sera disponible avant au moins la fin du mois d'avril, à affiner avec les patients suivants." Ces premiers résultats ne seront pas donnés par elle, précise-t-elle, mais par un comité national indépendant composé de "personnes spécialisées dans la compilation et l'analyse de gros volumes de données". »...

<< Sommaire | Catégorie
sciencesetavenir

«Les Agences regionales de sante ont un vrai pouvoir de nuisance» : le coup de gueule d'un depute LREM 09/04/2020

«Depuis dix ans, en tant qu'adjoint au maire puis maire de Ludon-Médoc (Gironde), et en tant que député d'un territoire à la fois urbain, avec la métropole de Bordeaux, et très enclavé avec la presqu'ile du Médoc, Benoit Simian dit avoir été témoin de lourds dysfonctionnements de la part des Agences régionales de santé (ARS). Face à la crise du coronavirus, l'élu LREM décide aujourd'hui de les dénoncer et préconise de les mettre sous la tutelle de l'Etat. En pleine crise sanitaire, vous poussez un coup de gueule contre les Agences régionales de santé. Pourquoi ? BENOiT SIMIAN. Nous sommes plusieurs parlementaires de tous partis politiques à tirer la sonnette d'alarme. Moi, comme d'autres, nous nous étions émus des dysfonctionnements majeurs des ARS avant même le déclenchement de l'épidémie. Mais là, les ARS sont à l'évidence non seulement inadaptées à l'urgence sanitaire, mais, en plus, elles ont un vrai pouvoir de nuisance.»...

<< Sommaire | Catégorie
leparisien

Hydroxychloroquine rated 'most effective therapy' by doctors for coronavirus: Global survey - Washington Times 03/04/2020

«An international poll of more than 6,000 doctors released Thursday found that the antimalarial drug hydroxychloroquine was the most highly rated treatment for the novel coronavirus. The survey conducted by Sermo, a global health care polling company, of 6,227 physicians in 30 countries found that 37% of those treating COVID-19 patients rated hydroxychloroquine as the "most effective therapy" from a list of 15 options.»
[...]
«The U.S. Food and Drug Administration gave chloroquine and its next-generation derivative, hydroxychloroquine, emergency-use authorization Monday for treating the novel coronavirus, although the drug was already being used off-label by some doctors and hospitals for COVID-19 patients. The survey also found that the most commonly prescribed treatments are analgesics (56%), azithromycin (41%) and hydroxychloroquine (33%). Azithromycin, known by the brand name Zithromax or Z-Pak, was rated the second-most effective therapy at 32%, followed by “nothing,” analgesics (including acetaminophen), anti-HIV drugs and cough medicine. Hydroxychloroquine, which is sold under the brand name Plaquenil, was prescribed mainly in the United States for the most severe cases, but not so in other countries. “Outside the U.S., hydroxychloroquine was equally used for diagnosed patients with mild to severe symptoms whereas in the U.S. it was most commonly used for high risk diagnosed patients,” the survey found. »...

<< Sommaire | Catégorie
m.washingtontimes

Coronavirus (COVID-19) | National Institutes of Health (NIH) 31/03/2020

«COVID-19 is an emerging, rapidly evolving situation. Get the latest public health information from CDC: https://www.coronavirus.gov Get the latest research information from NIH:
Source: http://www.nih.gov | Source Status

<< Sommaire | Catégorie
nih

Screening Tool Coronavirus (COVID-19) - Apple and CDC 31/03/2020

«COVID-19 Screening Tool This tool can help you understand what to do next about COVID-19. Let's all look out for each other by knowing our status, trying not to infect others, and reserving care for those in need.»...

<< Sommaire | Catégorie
apple

Controlling coronavirus transmission using a mobile app to trace close proximity contacts 31/03/2020

«A team of medical researchers and bioethicists at Oxford University has published results today in Science that furthers our understanding of coronavirus transmission. This evidence is enabling several international partners, including NHSX, a joint unit comprised of teams from NHS England and the UK's Department of Health & Social Care, and the Norwegian Institute of Public Health (FHI), to assess the feasibility of developing mobile apps for instant contact tracing in record time. If rapidly and widely developed, these mobile apps could help to significantly slow the rate of transmission, and support countries to emerge from lockdowns safely, as restrictions are gradually eased.»...

<< Sommaire | Catégorie
medicalxpress

Chloroquine : une vaste etude va etre menee pour ''clore le debat'' sur le traitement - L'Express 31/03/2020

«Un membre du personnel soignant de l'IHU Méditerranée Infection à Marseille montre deux plaquettes de médicaments: une de Nivaquine, qui contient de la chloroquine, et une de Plaqueril, qui contient de l'hydroxychloroquine, le 26 février 2020 Un membre du personnel soignant de l'IHU Méditerranée Infection à Marseille montre deux plaquettes de médicaments: une de Nivaquine, qui contient de la chloroquine, et une de Plaqueril, qui contient de l'hydroxychloroquine, le 26 février 2020 afp.com/GERARD JULIEN Cette étude sera pilotée par le CHU d'Anger. Les conditions de cette étude "ne laisseront pas de place au doute", assurent les médecins responsables de l'étude. C'est à Angers que l'on saura si l'hydroxychloroquine est efficace pour lutter contre le Covid-19. Le CHU de la ville va mener l'étude sur ce traitement très médiatisé ces derniers jours. C'est cet établissement qui a été choisi pour piloter l'étude car il dispose d'un stock d'hydroxychloroquine important pour des recherches qui sont déjà menées sur d'autres pathologies, rapporte France 3. Cette structure dispose également du placebo adéquat pour faire un comparatif en "double aveugle" sur les groupes de patients témoins.»...

<< Sommaire | Catégorie
lexpress

Johns Hopkins using blood plasma from COVID-19 patients to try to fight virus in others | KSNV 30/03/2020

«Physicians at Johns Hopkins University are working to develop a safe way to use blood plasma from recovered coronavirus patients that could provide possible help or immunity to COVID-19 symptoms. The hope is the plasma transfusions could save lives as a vaccine is developed. The Baltimore-based research university is coordinating efforts with other medical centers from nearly two dozen hospitals and research centers, including the Mayo Clinic in Minnesota, the Stanford University Medical Center in California, and the Albert Einstein College of Medicine in New York.»...

<< Sommaire | Catégorie
news3lv

Why France is hiding a cheap, tested virus cure - Asia Times 29/03/2020

«What's going on in the fifth largest economy in the world arguably points to a major collusion scandal in which the French government is helping Big Pharma to profit from the expansion of Covid-19. Informed French citizens are absolutely furious about it. My initial question to a serious, unimpeachable Paris source, jurist Valerie Bugault, was about the liaisons dangereuses between Macronism and Big Pharma and especially about the mysterious "disappearance" - more likely outright theft - of all the stocks of chloroquine in possession of the French government. Respected Professor Christian Perronne talked about the theft live in one of France's 24/7 info channels: "The central pharmacy for the hospitals announced today that they were facing a total rupture of stocks, that they were pillaged." With input from another, anonymous source, it's now possible to establish a timeline that puts in much-needed perspective the recent actions of the French government.»...

<< Sommaire | Catégorie
asiatimes

US lab unveils portable 5-minute COVID-19 test 28/03/2020

«Abbott Laboratories said the US Food and Drug Administration (FDA) had given it emergency authorization to begin making the test available to healthcare providers as early as next week. The test, which is the size of a small toaster and uses molecular technology, also shows negative results within 13 minutes, the company said in a press statement. "The COVID-19 pandemic will be fought on multiple fronts, and a portable molecular test that offers results in minutes adds to the broad range of diagnostic solutions needed to combat this virus," said Abbott president and chief operating officer Robert Ford. The test's small size means it can be deployed outside the "traditional four walls of a hospital in outbreak hotspots," Ford said, and Abbott is working with the FDA to send it to virus epicenters.»...

<< Sommaire | Catégorie
medicalxpress

Coronavirus : « On va vers la catastrophe, c'est juin 40 » 27/03/2020

«C'est le nouveau plan de bataille des autorités sanitaires d'Ile-de-France, 12 millions d'habitants : armer en quelques jours mille lits de réanimation supplémentaires, c'est-à-dire pratiquement doubler la capacité actuelle, en « urgence absolue » afin d'affronter la déferlante de malades du coronavirus qui s'annonce dans les établissements de soins franciliens. En effet, avec 1 355 lits de réanimation occupés dans les établissements de soins jeudi 26 mars au soir, la capacité théorique régionale de 1 250 lits est maintenant largement dépassée. « Ce qui signifie 2 000 patients d'ici à la fin de semaine, il nous faut donc armer 1 000 lits de réanimation en plus sous 48 heures », révèle une note de l'Agence régionale de santé ÃŽle-de-France (ARS) adressée mercredi 25 mars à l'ensemble des établissements de soins de la région. Et d'avertir : « Si on prend 150 malades par jour, à la fin de la semaine le système est cuit ; et nous n'aurons aucune aide de personne. » Destinataires de ce document : l'ensemble des établissements franciliens, qu'ils soient publics, privés à but commercial ou parapublics.»...

<< Sommaire | Catégorie
lepoint

Some COVID-19 patients still have coronavirus after symptoms disappear: study 27/03/2020

«In a new study, researchers found that half of the patients they treated for mild COVID-19 infection still had coronavirus for up to eight days after symptoms disappeared. The research letter was published online in the American Thoracic Society's American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine. In "Time Kinetics of Viral Clearance and Resolution of Symptoms in Novel Coronavirus Infection," Lixin Xie, MD, Lokesh Sharma, Ph.D., and co-authors report on a study of 16 patients with COVID-19, who were treated and released from the Treatment Center of PLA General Hospital in Beijing between January 28 and Feb. 9, 2020. Patients studied had a median age of 35.5 years. Researchers collected samples from throat swabs taken from all patients on alternate days and analyzed. Patients were discharged after their recovery and confirmation of negative viral status by at least two consecutive polymerase chain reaction (PCR) tests.»
[...]
«The authors had a special message for the medical community: "COVID-19 patients can be infectious even after their symptomatic recovery, so treat the asymptomatic/recently recovered patients as carefully as symptomatic patients." The researchers emphasized that all of these patients had milder infections and recovered from the disease, and that the study looked at a small number of patients. They noted that it is unclear whether similar results would hold true for more vulnerable patients such as the elderly, those with suppressed immune systems and patients on immunosuppressive therapies. "Further studies are needed to investigate if the real-time PCR-detected virus is capable of transmission in the later stages of COVID-19 infection," Dr. Xie added. »...

<< Sommaire | Catégorie
medicalxpress

ATU VIDEO. Chloroquine : Un decret pour faire «beneficier les patients de cette piste» - Le Parisien 26/03/2020


«Un décret pour encadrer l'usage de la chloroquine et clore la polémique sur la chloroquine. Le Directeur Général de la Santé a donné des détails sur la décision prise par le gouvernement quant à l'utilisation de la molécule. Il s'agit selon Jérôme Salomon « de faire bénéficier certains patients de cette piste thérapeutique » dans le cadre « d'un dispositif temporaire d'utilisation ».»...

<< Sommaire | Catégorie
leparisien

Propriété Intellectuelle,Tendances
Droit d'auteur : une mission demarre sur les plateformes de partage - ZDNet 03/05/2020

«Une nouvelle mission vient d'être lancée conjointement par la Hadopi, le CNC et le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA), portant sur les outils de reconnaissance des contenus et des oeuvres sur les plateformes de partage. Elle s'inscrit pleinement dans le débat autour de la directive sur le droit d'auteur, et son article 17 (ex article 13) sur l'utilisation de contenus protégés par des fournisseurs de services de partage de contenus en ligne, dont l'adoption a fait l'objet de vives tensions. Avant le vote de l'article 17 de la directive, les plateformes de partage de contenus étaient considérées comme des hébergeurs, non responsables par défaut des contenus postés par leurs utilisateurs. Désormais, l'article 17 exige que les principales plateformes mettent en place des accords afin de rémunérer les ayants droit pour les contenus postés sur les plateformes. Cet article prévoit aussi d'obliger ces mêmes services web à généraliser la mise en place de filtres permettant de détecter les contenus publiés tombant sous le coup de droit d'auteur.»...

<< Sommaire | Catégorie
zdnet

Propriété Intellectuelle,Tendances,Juridique
Decheance de la marque et actes de contrefacon dans les cinq annees suivant l'enregistrement. Par Adrien Cohen-Boulakia, Avocat. 10/05/2020

«1- Contexte et problématique. Dans cette affaire [1], le titulaire de la marque enregistrée avait agi en contrefaçon contre un tiers qui avait soulevé à titre reconventionnel la déchéance de la marque pour non exploitation durant une période continue de cinq ans sur le fondement de l'article L714-5 du Code de la propriété intellectuelle. Il soutenait néanmoins que son adversaire avait utilisé le signe durant les cinq ans suivant l'enregistrement de la marque, c'est-à-dire avant que celle-ci puisse être atteinte de nullité. Dès lors, la question qui se posait à la cour de justice était la suivante : le titulaire de la marque déchue peut-il agir en contrefaçon en vertu d'actes commis durant la période des cinq ans ayant suivie son enregistrement ? 2- La possibilit»...

<< Sommaire | Catégorie
village-justice

TED,Crise/Analyse de Crise,Tendances
A 74 ans, Fernand Derrien est confine avec sa fille autiste a La Ferte-Mace 10/05/2020

«A 74 ans, Fernand Derrien est confiné avec sa fille autiste à La Ferté-Macé Depuis 20 ans, Fernand Derrien s'occupe seul de sa fille, autiste profonde à La Ferté-Macé (Orne). Etonnamment, le confinement est une période qu'ils vivent plutôt bien. Publié le 10 Mai 20 à 10:30 Une grande A 74 ans, Fernand Derrien est confiné avec sa fille autiste à La Ferté-Macé Depuis 20 ans, Fernand Derrien s'occupe seul de sa fille, autiste profonde à La Ferté-Macé (Orne). Etonnamment, le confinement est une période qu'ils Originaire d’Ernée en Mayenne, Fernand Derrien s’est installé à La Ferté-Macé (Orne) avec sa famille en 1972.»
[...]
« Un beau jour, quand elle a eu ses 17 ans, on nous a dit qu’on ne pouvait plus la garder Après avoir tenté en vain de trouver une autre structure, le couple décide alors de garder leur fille chez eux. « Ma femme s’en est occupée à temps complet, raconte Fernand. Seulement, quand mon épouse est décédée d’une leucémie le 1er avril 2000, j’ai fait un choix de vie : alors que j’étais encore en activité et qu’il n’y avait pas de dispositif d’accompagnement pour s’occuper de notre fille, j’ai décidé de la garder à la maison. Quand j’étais en déplacement, c’est un couple d’amis retraités qui venait s’en occuper Complicité Et depuis qu’il a pris à son tour sa retraite en 2005, Fernand Derrien est à 100 % aux côtés de sa fille qui perçoit une allocation d’adulte handicapée. « Je l’aide dans tous les gestes de la vie quotidienne, pour s’habiller. Elle a besoin d’une présence permanente ». Si elle ne parle pas, Florence sait se faire comprendre auprès de son père : « elle vient vers moi, me prend par la main et me montre ce qu’elle veut ». C’est une véritable complicité qui existe aujourd’hui entre Fernand et Florence. « Nous faisons beaucoup d’activités ensemble. Elle adore aller faire les magasins, marcher autour du plan d’eau. Mais, elle ne peut pas sortir seule car elle n’a pas conscience des dangers. Comme je suis vice-président de la JFB depuis plus de 40 ans, elle m’accompagne le dimanche pour assister aux matches de football. Nous allons aussi aux sports d’hiver, parfois au bord de la mer, à Granville ». Chaque année, Fernand s’accorde une dizaine de jours pour souffler durant lesquels l’UNA prend le relais auprès de Florence. « Un rythme qui lui convient » Après sept semaines de confinement, Fernand Derrien estime plutôt bien vivre cette période inédite »...

<< Sommaire | Catégorie
actu

Covid-19 et medico-social : La CNSA lance un appel a projets 07/05/2020

«Alors que le secteur médico-social est fortement touché par la pandémie de Covid-19, on a pu constater que de nombreuses initiatives ont émergé sur le territoire pour répondre aux besoins des personnes âgées et des personnes en situation de handicap. C'est pour cela que la CNSA - Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie - lance un appel à projets autour du thème "Covid-19 et médico-social".»...

<< Sommaire | Catégorie
handirect

COVID-19 : la CNSA lance une enquete sur l'organisation de la continuite des accompagnements dans les ESMS pour personnes handicapees | CNSA 30/04/2020

«Alors que se prépare le déconfinement, les personnes handicapées et leurs aidants sont directement concernés par la crise sanitaire et le confinement. La CNSA lance aujourd'hui une enquête auprès des établissements et services médico-sociaux (ESMS) pour analyser l...˜organisation de la continuité de l'accompagnement et les coopérations mises en place dans les territoires. Les établissements et services médico-sociaux ont jusqu'au mercredi 6 mai pour répondre à l'enquête. Celle-ci a notamment pour objectif de mieux comprendre comment les ESMS ont adapté leurs modalités d'accompagnement et se sont organisés avec les autres acteurs du territoire pour poursuivre celui-ci dans les meilleures conditions. Cette enquête, dont le nombre de questions est volontairement limité, est structurée en quatre parties : la première porte sur l'identification des établissements et services et sur leurs principales caractéristiques (région, département, autorisation, public accompagné...) ; la seconde porte sur l'adaptation des modalités d'accompagnement pendant la crise ; la troisième porte sur l'évolution de l'activité et sur les ressources humaines ; la dernière concerne l'accès à l'information, les liens avec les autorités territoriales et la mise en place de coopérations dans les territoires pour apporter la réponse la plus complète possible aux besoins des personnes dans ce contexte. L'enquête a été élaborée par la CNSA et partagée avec les agences régionales de santé (ARS), l'Association nationale des directeurs d'action sociale et de santé des départements et métropoles (ANDASS) et les principales fédérations du secteur du handicap pour coordonner et limiter les sollicitations. Lien pour accéder à l'enquête en ligne Vous pouvez prendre connaissance des questions et des aides pour y répondre en ligne en téléchargeant le document joint. En cas de difficultés pour répondre à l'enquête, vous pouvez joindre l'équipe de la CNSA en écrivant à l'adresse suivante : questionnaire-esms-covid@cnsa.fr»...

<< Sommaire | Catégorie
cnsa

Video - Autisme non-oralisant, colloque 8 avril 2020 : la question institutionnelle - YouTube 13/04/2020

«Mélodie Bourger, Secrétaire générale de CLE Autistes présente son expérience institutionnelle et décrit la construction de ce qu'on appelle troubles du comportement, déficience intellectuelle et la production d'une trajectoire développementale différente, à profil égal. Elle décrit également le role des facteurs psychosociaux et les parcours sociaux qui font du handicap dit "sévère" une construction de l'institution. Mélodie Bourger souligne également que c'est parce qu'on ne considère pas ces résidents comme des personnes, que leur expression s'en trouve affectée. L'institution est un lieu d'abus, de maltraitances et de restriction des libertés.»...

<< Sommaire | Catégorie
youtube

VIDEO INA - 1977, des parents desempares face au handicap mental de leur enfant - Archives video et radio 02/04/2020

«Le 2 avril, c'est la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme. Ce handicap aux manifestations très variés, pouvant prendre des formes lourdes ou légères, toucherait 1 personne sur 150. En 1977, des parents témoignaient des difficultés d'élever une enfant handicapée mentale, alors même que son handicap n'avait pas été diagnostiqué précisément, ce dernier pouvant être de l'autisme ou tout autre pathologie mentale.»...

<< Sommaire | Catégorie
ina

[Communique de Presse] Covid-19 : Saisie du Conseil d'Etat pour un droit egal a la vie et a la liberte - Collectif pour la Liberte d'Expression des Autistes 01/04/2020

«Le Collectif pour la Liberté d'Expression des Autistes et Validity Foundation sont alarmés des conséquences de la décision du gouvernement concernant le confinement des résidents des établissements médico-sociaux qui accueillent les personnes handicapées. Face à une violation massive des droits fondamentaux, notamment le droit à la liberté, à la protection des détentions arbitraires, à la vie et à la dignité, notre collectif, avec le soutien des experts de l'ONG Validity Foundation, a déposé une requête devant le Conseil d'Etat le 28 mars. Le gouvernement produira ses observations avant le 1e avril. Le 14 mars 2020, la Secrétaire d'Etat auprès du Premier Ministre chargée des Personnes Handicapées, Mme Sophie Cluzel, annonce par voie de communiqué de presse la mise en place de mesures de confinement pour les personnes handicapées institutionnalisées. Cette décision, sans aucune référence juridique ni base légale apparente, ordonne le verrouillage des institutions médico-sociales. Souvent confinées dans des chambres, privées de tous contacts avec leurs proches et de tout moyen de communication alternatif tels que ceux déployés dans les institutions pénitentiaires, les personnes handicapées se retrouvent dans une situation de grande détresse psychique et danger physique, livrées à toute sorte d'abus potentiel, dans des institutions opaques qui échappent à tout contrôle indépendant.»
[...]
«Des mesures arbitraires, illégales et indignes Nous ne pouvons que constater les manquements graves au droit français et aux conventions internationales, notamment la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CRDPH) et la Convention Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) du gouvernement à travers cette décision. Les personnes institutionnalisées, privées de leur liberté et souvent de leur capacité juridique, sont enfermées de façon arbitraire dans des établissements médico-sociaux du seul fait de leur handicap. Elle se trouvent à présent privées de leur droit à la vie, à la dignité et à l’accès aux soins. La crise sanitaire actuelle aggrave la situation de ces personnes, et la décision de la Secrétaire d’État ne fait qu’accentuer les inégalités et le traitement discriminatoire réservé à ces personnes, soumises à un traitement encore plus défavorable que celles qui se trouvent dans les établissements pénitentiaires. Nous avons décidé, en qualité d’association militant pour les droits des personnes en situation de handicap, de saisir le Conseil d’État, afin d’obtenir la mise en place de mesures d’urgence indispensables pour assurer la liberté, l’égalité et la non-discrimination des personnes handicapées en institutions spécialisées. Dans un souci de transparence et de prévention des abus à l’encontre de personnes handicapées privées de leur liberté et qui se trouvent davantage restreintes dans des établissements médico-sociaux, il est primordial de mettre en place un mécanisme de contrôle indépendant et de permettre à des tiers d’accéder à ces institutions, conformément à la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme. La situation de crise sanitaire ne saurait justifier un accroissement de la violation des droits des personnes handicapées en France. Celles-ci doivent bénéficier des mêmes protections et jouir des mêmes droits que toute autre personne se trouvant sur le territoire de la République. La protection de la société et la limitation de la propagation du virus COVID-19 ne peuvent avoir pour effet de condamner à une peine de mort tacite les personnes institutionnalisées en les privant d’accès aux soins et en les contraignant d’être confinées avec des personnes déjà infectées. Les effets morbides de la décision du gouvernement se font déjà sentir. La presse régionale a déjà relayé plusieurs cas de contamination massive ayant entraîné plus de 200 décès dans les EPHAD. La crainte que les institutions accueillant des personnes handicapées se transforment en mouroirs est réelle. Des témoignages inquiétants Nous recevons de nombreux témoignages alarmants sur la situation des personnes confinées. De graves cas d’automutilations, des enfants en larmes criant « maman, papa » pour avoir un contact avec leurs parents, d’autres clamant « ne me touchez pas, laissez-moi mourir », de nombreuses personnes handicapées ne s’alimentant plus. La crise Covid-19 ne fait qu’exacerber la situation déjà désastreuse des personnes handicapées. Le personnel de renfort dans les établissements médicosociaux ne dispose pas toujours des compétences relatives au handicap ce qui conduit à la mise en danger des personnes concernées. Nous demandons par conséquent, la mise en place de dispositifs d’aménagement raisonnable et d’autorisations de sortie dérogatoires. La crise sanitaire actuelle est, plus que jamais, le moment de s’interroger sur le modèle de dépendance des personnes handicapées entretenu par le système français, devenu obsolète. Nous demandons également la reconnaissance de ces institutions comme des lieux de privation de liberté conformément à l’interprétation du Comité de l’ONU de la CDPH dans l’Observation générale N°1 et par la suite, leur fermeture. En temps ordinaire, ce modèle institue et justifie la privation arbitraire de liberté. En période d’urgence sanitaire, les institutions médicosociales deviennent un piège épidémiologique, un lieu de violation massive des droits humains, soustraits à tout contrôle indépendant. »...

<< Sommaire | Catégorie
cle-autistes

TED,Lobbying/Analyse de Lobbying,Tendances
Arrete du 8 fevrier 2020 portant nomination des membres du Conseil national consultatif des personnes handicapees | Legifrance 06/05/2020

«JORF n°0111 du 6 mai 2020 texte n° 53 Arrêté du 8 février 2020 portant nomination des membres du Conseil national consultatif des personnes handicapées NOR: PRMS2001599A ELI: Non disponible Par arrêté de la secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées, en date du 8 février 2020, sont nommés au titre de l'article D. 146-1 du code de l'action sociale et des familles membres du Conseil national consultatif des personnes handicapées :.»
[...]
« 1° Collège des représentants des associations de personnes en situation de handicap ou leurs familles composé au plus de 65 membres Advocacy France : Titulaire : M. Philippe GUÉRARD. Suppléante : Mme Nicole PASPATIS. Alliance maladies rares : Titulaire : Mme Michèle AUZIAS. Suppléant : M. Paul GIMENES. APF France handicap : Titulaire : M. Alain ROCHON. Suppléante : Mme Pascale RIBES. Association des parents d'elèves de l'enseignement libre (APEL) : Titulaire : M. Paul VITART. Suppléante : Mme Sabrina de LUCA. Association des personnes de petite taille (APPT) : Titulaire : Mme Violette VIANNAY. Suppléant : M. Anthony AUBE. Association française contre les myopathies (AFM Téléthon) : Titulaire : M. Jean-François MALATERRE. Suppléante : Mme Anne-Claude LE VOYER. Association nationale de défense des malades, invalides et handicapés (AMI) : Titulaire : Mme Patricia BACI. Suppléant : M. Rémi WAGNER. Association nationale des parents d'enfants aveugles (ANPEA) : Titulaire : Mme Caroline CHABAUD. Suppléant : M. Laurent GOUAUX. Association nationale pour l'intégration des personnes handicapées moteurs (ANPIHM) : Titulaire : Mme Ludivine POIVRE. Suppléant : M. Pierre SACHET. Association nationale pour la prise en compte du handicap dans les politiques publiques et privées (APHPP) : Titulaire : M. Matthieu ANNEREAU. Suppléante : Mme Véronique RACINEUX. Association nationale pour la promotion et le développement de la langue française parlée complétée (ALPC) : Titulaire : M. Michel FRANCOIS. Suppléante : Mme Bénédicte ANDRE. Association nationale pour les personnes sourdaveugles (ANPSA) : Titulaire : M. Jean BOUISSOU. Suppléante : Mme Sophie NOEL. Association nationale spina bifida et handicaps associés (ASBH) : Titulaire : M. François HAFFNER. Suppléante : Mme Evelyne JULIEN. Association pour adultes et jeunes handicapés - Fédération APAJH : Titulaire : M. Jean-Louis GARCIA. Suppléante : Mme Claire MAGIMEL. Autisme France : Titulaire : Mme Danièle LANGLOYS. Suppléant : M. Jean VINÇOT. Autisme sans frontières : Titulaire : Mme Isabelle ROLLAND. Suppléante : Mme Marie-Hélène AUDIER. BUCODES SurdiFrance : Titulaire : M. Yann GRISET. Suppléante : Mme Valérie CAILLAUD. Ciné-ma différence : Titulaire : M. Amar NAFA. Suppléante : Mme Catherine MORHANGE. Collectif T'Cap : Titulaire : Mme Dominique LE BERRE. Suppléant : M. Olivier RABALLAND. Confédération française pour la promotion sociale des aveugles et amblyopes (CFPSAA) : Titulaire : M. Edouard FERRERO. Suppléante : Mme Bernadette PILLOY. Conseil français des personnes handicapées pour les questions européennes (CFHE) : Titulaire : M. Farbod KHANSARI. Suppléante : Mme Roselyne TOUROUDE. Créative Handicap : Titulaire : Mme Sylvie SANCHEZ. Suppléant : M. Didier ROULÉ. Droit au savoir : Titulaire : M. Eric VERNIN. Suppléante : Mme Marie-Pierre TOUBHANS. Droit Pluriel : Titulaire : Mme Anne-Sarah KERTUDO. Suppléant : M. Sébastien COUROU. Fédération des associations nationales de parents d'enfants déficients auditifs (Fédération ANPEDA) : Titulaire : M. Didier VOÏTA. Suppléante : Mme Odile DUFOUR. Fédération étudiante pour une dynamique « Etudes et emploi avec un handicap » (FEDEEH) : Titulaire : Mme Manon TAOCHY. Suppléant : M. Fabien GAULUÉ. Fédération ANAPEDYS (Association nationale d'associations d'adultes et de parents d'enfants dys) : Titulaire : Mme Carole GOMARD. Suppléante : Mme Sylvie LEPETIT. Fédération des associations de personnes handicapées par des épilepsies sévères (EFAPPE) : Titulaire : Mme Marie-Christine POULAIN. Suppléant : M. Bernard THOMAS. Fédération des conseils de parents d'élèves des écoles publiques (FCPE) : Titulaire : Mme Karine AULIER. Suppléante : Mme Christelle CARRON. Fédération des malades et handicapés (FMH) : Titulaire : M. Yvonnick PICQUE. Suppléante : Mme Béatrice BAUDOUIN. Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public (PEEP) : Titulaire : Mme Elise LE GALL. Suppléant : M. Laurent ZAMECZKOWSKI. Fédération française des associations d'infirmes moteurs cérébraux (FFAIMC) : Titulaire : M. Mamady KABA. Suppléant : M. Pierre-Yves LAVALLADE. Fédération française des DYS (FFDys) : Titulaire : Mme Nathalie GROH. Suppléant : M. Nicolas BONNET. Fédération française du sport adapté (FFSA) : Titulaire : M. Jean-Claude WACH. Suppléante : Mme Catherine FAYOLLET. Fédération française handisport (FFH) : Titulaire : Mme Mai-Anh NGO. Suppléant : M. Gaël RIVIERE. Fédération française SESAME autisme : Titulaire : Mme Christine MEIGNIEN. Suppléant : M. François LEBEAU. Fédération nationale France AVC : Titulaire : M. Francis LEMOINE. Suppléante : Mme Isabelle FLORENTIN. Fédération nationale des aphasiques de France (FNAF) : Titulaire : M. Jean-Dominique JOURNET. Suppléant : M. André REYSSIER. Fédération nationale des associations au service des elèves présentant une situation de handicap (FNASEPH) : Titulaire : M. Nicolas EGLIN. Suppléante : Mme Maria GARCIA. Fédération nationale des associations d'usagers en psychiatrie (FNAPSY) : Titulaire : Mme Claude FINKELSTEIN. Suppléant : M. François BOUCHON. Fédération nationale des sourds de France (FNSF) : Titulaire : Mme Ronit LAQUERRIERE-LEVEN. Suppléant : M. Gérard GUILLOT. Femmes pour le dire, femmes pour agir (FDFA) : Titulaire : M. Olivier MANCERON. Suppléante : Mme Chantal RIALIN. FNATH Association des accidentés de la vie : Titulaire : M. Karim Philippe FELISSI. Suppléante : Mme Sophie CRABETTE. France Acouphènes : Titulaire : Mme Roselyne NICOLAS. Suppléant : M. Jacques FOENKINOS. Groupe polyhandicap France (GPF) : Titulaire : Mme Marie-Christine TEZENAS du MONTCEL. Suppléant : M. Jean-Yves QUILLIEN. Groupement français des personnes handicapées (GFPH) : Titulaire : Mme Jocelyne NOUVET-GIRE. Suppléant : M. Vincent ASSANTE. Groupement national de coopération handicaps rares (GNCHR) : Titulaire : M. Pierre GALLIX. Suppléante : Mme Dominique SPRIET. Groupement pour l'insertion des personnes handicapées physiques (GIHP) : Titulaire : Mme Jocelyne ROCHE. Suppléant : M. Stéphane LENOIR. H'UP entrepreneurs : Titulaire : Mme Pauline ARNAUD-BLANCHARD. Suppléant : M. Patrick ABOAF. Handi Voice : Titulaire : M. Arthur AUMOITE. Suppléante : Mme Karen BUTTIN. Handidactique : Titulaire : M. Pascal JACOB. Suppléante : Mme Noémie NAULEAU. HyperSupers TDAH France : Titulaire : Mme Diane CABOUAT. Suppléant : M. François BERGE. Ligue française contre la sclérose en plaques (LFSEP) : Titulaire : M. Florian DEYGAS. Suppléante : Mme Anne-Alexandrine BRIAND. Nous aussi, Association française des personnes handicapées intellectuelles : Titulaire : M. Lahcen ER RAJAOUI. Suppléante : Mme Dolores PESSAROSSI. TouPI : Titulaire : Mme Danièle THÉLÉUS. Suppléante : Mme Marion AUBRY. Trisomie 21 France : Titulaire : Mme Cécile DUPAS. Suppléant : M. Emmanuel GUICHARDAZ. UNANIMES (Union des associations nationales pour l'inclusion des malentendants et des sourds) : Titulaire : M. Cédric LORANT. Suppléante : Mme Claire DUPUY. Union nationale des associations de familles de traumatisés crâniens et de cérébro-lésés (UNAFTC) : Titulaire : M. Émeric GUILLERMOU. Suppléante : Mme Marie-Christine CAZALS. Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (UNAPEI) : Titulaire : M. Luc GATEAU. Suppléant : M. Bruno LEMAIRE. Union nationale des associations familiales (UNAF) : Titulaire : Mme Chantal BRUNO. Suppléant : M. Christophe BONNIAU. Union nationale familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques (UNAFAM) : Titulaire : Mme Marie-Jeanne RICHARD. Suppléant : M. Stéphane LOPEZ. Vaincre la mucoviscidose : Titulaire : M. Thierry NOUVEL. Suppléante : Mme Séverine DUSSERRE. 2° Collège des représentants des associations ou organismes représentant les professionnels qui interviennent dans le champ du handicap composé au plus de 35 membres ADMR : Titulaire : Mme Lise AUMONT. Suppléant : M. Jérôme PERRIN. Association des instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques et de leurs réseaux (AIRe) : Titulaire : M. François DELACOURT. Suppléant : M. Anthony COULON. Association nationale des directeurs et cadres d'Esat (ANDICAT) : Titulaire : M. Gérard ZRIBI. Suppléante : Mme Laura PLAZANET. Association nationale des équipes contribuant à l'action médico-sociale précoce (ANECAMSP) : Titulaire : Mme Geneviève LAURENT. Suppléant : M. Marcel HARTMANN. Accompagner la réalisation des projets d'études de jeunes élèves et étudiants handicapés (ARPEJEH) : Titulaire : Mme Servane CHAUVEL. Suppléant : M. Nicolas RIVIER. Comité d'étude, d'éducation et de soins auprès des personnes polyhandicapées (CESAP) : Titulaire : M. André SCHILTE. Suppléante : Mme Lydia THOUVENEL. Club handicaps & compétences : Titulaire : M. François SEILLE. Suppléante : Mme Christine HAMOT. Clubhouse France : Titulaire : Mme Elsa ABECASSIS. Suppléant : M. Olivier LEFÈVRE. CNAPE La fédération des associations de protection de l'enfant : Titulaire : M. Bruno PIASTRELLI. Suppléante : Mme Pauline de la LOSA. Coactis Santé : Titulaire : Mme Odile ANTOINE. Suppléante : Mme Pauline D'ORGEVAL. Croix-Rouge française : Titulaire : Mme Cyrielle CLAVERIE. Suppléant : M. Thomas BOUQUET. Etablissement public national Antoine Koenigswarter (EPNAK) : Titulaire : M. Emmanuel RONOT. Suppléante : Mme Gisèle LECLAIRE. Etre : Titulaire : M. Emmanuel PERRET. Suppléante : Mme Dominique BELLION. Fédération des associations, groupements et établissements pour la réadaptation des personnes en situation de handicap (FAGERH) : Titulaire : M. Bernard LAFERRIÈRE. Suppléante : Mme Isabelle MÉRIAN. Fédération nationale Grandir ensemble : Titulaire : M. Laurent THOMAS. Suppléante : Mme Haude LE BIGOT. Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne (FEHAP) : Titulaire : Mme Brigitte FOCH. Suppléant : M. Laurent PERAZZO. Fédération des particuliers employeurs de France (FEPEM) : Titulaire : Mme Marie-Béatrice LEVAUX. Suppléant : M. Pierre-Olivier RUCHENSTAIN. Fédération générale des PEP (FGPEP) : Titulaire : Mme Dominique GILLOT. Suppléant : M. Dominique QUINCHON. Fédération hospitalière de France (FHF) : Titulaire : Mme Pascale MOCAER. Suppléant : M. Hervé PIGALE. Fédération nationale pour l'insertion des personnes sourdes et des personnes aveugles en France (FISAF) : Titulaire : M. Christian BRELINSKI. Suppléante : Mme Florence DELORIÈRE. Fondation OVE : Titulaire : M. Christian BERTHUY. Suppléante : Mme Ségolène FRANDON. Groupement des associations partenaires d'action sociale (GAPAS) : Titulaire : M. François BERNARD. Suppléante : Mme Géraldine LOMBART. Groupe national des établissements et services publics sociaux et médico-sociaux (GEPSo) : Titulaire : M. Daniel COGUIC. Suppléante : Mme Melynda AUBRUN-DORBEAUX. Groupe de réflexion et réseau pour l'accueil temporaire des personnes en situation de handicap (GRATH) : Titulaire : M. Carl LAZZARELLI. Suppléante : Mme Isabelle MAUMY. Groupe SOS : Titulaire : Mme Alexandra BARRIER. Suppléant : M. Médéric ESCORBIAC. Groupe UGECAM : Titulaire : Mme Anne MOUTEL-SEILLER. Suppléant : M. Ghislain PROMONET. Handivillage 33 : Titulaire : Mme Odette TRUPIN. Suppléant : M. Alain LÉVÈNÈS. LADAPT : Titulaire : M. Michel REBILLON. Suppléante : Mme Amélie MAYOT. NEXEM : Titulaire : M. Patrick ENOT. Suppléante : Mme Laurence MAZÉ. Santé Mentale France : Titulaire : M. Thierry BRUN. Suppléante : Mme Valérie PAPARELLE. Union nationale de l'aide, des soins et des services aux domiciles (UNA) : Titulaire : Mme Christiane MARTEL. Suppléant : M. Vincent VINCENTELLI. Union nationale des entreprises adaptées (UNEA) : Titulaire : M. Sébastien CITERNE. Suppléante : Mme Pamela BRYANT. Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (UNIOPSS) : Titulaire : M. Etienne PETITMENGIN. Suppléante : Mme Gwénaëlle SEBILO. Vivre : Titulaire : M Jean-François HAVRENG. Suppléante : Mme Danièle JUNQUA. 3° Collège des représentants des organisations syndicales de salariés interprofessionnelles représentatives au plan national et des organisations professionnelles nationales d'employeurs composé au plus de 11 membres Confédération française démocratique du travail (CFDT) : Titulaire : Mme Christine BIZEUL. Suppléant : M. Olivier LECLERCQ. Confédération française de l'encadrement CGC (CFE-CGC) : Titulaire : Mme Mireille DISPOT. Suppléant : M. Christophe ROTH. Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC) : Titulaire : M. François COSKER. Suppléante : Mme Marylène VERSTRAETE. Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) : Titulaire : Mme Alexia AMAUDRY. Suppléant : M. Philippe CHOGNARD. Confédération générale du travail (CGT) : Titulaire : Mme Maud DENIS. Suppléant : M. Bruno PICARD. Confédération générale du travail Force ouvrière (FO) : Titulaire : Mme Anne BALTAZAR. Suppléant : M. Yvonnick LAVOLÉE. Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) : Titulaire : Mme Anne MERCIER-BEULIN. Fédération syndicale unitaire (FSU) : Titulaire : Mme Agnès DUGUET. Suppléant : M. Jérôme MOTARD. Union nationale des syndicats autonomes (UNSA) : Titulaire : Mme Martine VIGNAU. Suppléant : M. Gilles LAURENT. Union des entreprises de proximité (U2P) : Titulaire : M. Michel DUMON. Suppléante : Mme Rachel BOUVARD. 4° Collège des organismes institutionnels et des établissements publics intervenant dans le champ du handicap et agissant dans les domaines de la prévention, l'emploi, la protection sociale et la recherche composé au plus de 25 membres Fédération des centres régionaux d'études d'actions et d'informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité (ANCREAI) : Titulaire : M. Alain LAURENT. Suppléante : Mme Françoise JAN. Association pour la gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH) : Titulaire : M. Didier EYSSARTIER. Suppléante : Mme Véronique BUSTREEL. AUDIENS : Titulaire : M. Pascal PARSAT. Suppléante : Mme Isabelle THIRION. Caisse centrale de mutualité sociale agricole (CCMSA) : Titulaire : M. Eric VAN DAELE. Suppléante : Mme Maryse AÏO. Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM) : Titulaire : Mme Garménick LEBLANC. Suppléante : Mme Annie FOUARD. Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) : Titulaire : M. Rémi MANGIN. Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) : Titulaire : Mme Isabelle GOUDIER. Suppléant : M. Jean-Pierre MAZEL. Centre national de la recherche scientifique (CNRS) : Titulaire : M. Hugues de la GIRAUDIERE. Suppléante : Mme Corinne QUILGARS. Comète France : Titulaire : M. Michel BUSNEL. Suppléante : Mme Anna PICARD. Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs (CDEFI) : Titulaire : M. Jean-Marie RONCIN. Suppléante : Mme Isabelle SCHÖNINGER. Conférence des grandes écoles (CGE) : Titulaire : M. Xavier QUERNIN. Suppléante : Mme Elise GREVET. Conseil national handicap (CNH) : Titulaire : M. Paul JOLY. Suppléante : Mme Armelle PRIVAT. Conférence des présidents d'université (CPU) : Titulaire : Mme Christine GANGLOFF-ZIEGLER. Conseil national handicap et emploi des organismes de placement spécialisés (CHEOPS) : Titulaire : Mme Valérie LANNEAU. Suppléant : M. Camille MONIN. Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI) : Titulaire : M. Frank DELVAU. Suppléante : Mme Elisabeth LEMAURE. Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) : Titulaire : Mme Marie CUENOT. Suppléant : M. Hervé HEINRY. Ecole doctorale de l'Institut polytechnique de Paris : Titulaire : M. Clément LE LUDEC. Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF) : Titulaire : M. Kévin ROBERT. Suppléante : Mme Emilie DUCHANGE. Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) : Titulaire : M. Marc DESJARDINS. Suppléante : Mme Caroline MAUVIGNIER. Institut de recherches interdisciplinaires en sciences sociales (IRISSO) : Titulaire : M. Pierre-Yves BAUDOT. Suppléante : Mme Dominique MÉDA. Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INSHEA) : Titulaire : M. Jacques MIKULOVIC. Suppléante : Mme Murielle MAUGUIN. Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) : Titulaire : M. Charles PERSOZ. Suppléante : Mme Sylvie LEDOUX. Pôle emploi : Titulaire : M. Jean BASSÈRES. Suppléante : Mme Nicole BRÉJOU. Union nationale des centres communaux d'action sociale (UNCCAS) : Titulaire : Mme Joëlle MARTINAUX. 5° Collège des personnes qualifiées composé de 24 membres M. Jérémy ARNAULT. M. Philippe AUBERT. M. Gilles BARBIER. M. Guillaume BENHAMOU. Mme Annick BOUQUET. M. Ralph BUCHTER. Mme Bernadette CELESTE. M. Matthieu CHATELIN. Mme Marie-Pierre De BANTEL. Mme Charlotte DECOOL. M. Julien DELAMORTE. M. Matthew DWYER. Mme Dina FOURNERET. Mme Karine GROS. M. Marcel JAEGER. Mme Soraya KOMPANY. M. Gérard LEFRANC. M. Vincent LOCHMANN. M. Fernando PINTO DA SILVA. M. Nicolas PLANTY. Mme Carine RADIAN. Mme Alice RATIER. M. Jean-François RAVAUD. M. Jean-Luc SIMON. 6° Collège des représentants des territoires, des organismes consultatifs nationaux et des assemblées parlementaires composé de 6 membres Assemblée des départements de France (ADF) : Titulaire : Mme Marie-Pierre MARTIN. Suppléant : M. Christophe SERRE. Association des maires de France (AMF) : Titulaire : Mme Virginie LANLO. Association des régions de France (ARF) : Titulaire : M. Pierre DENIZIOT. Suppléante : Mme Fanny PIDOUX. Assemblée nationale : Mme Caroline JANVIER. Sénat : M. Philippe MOUILLER. »...

<< Sommaire | Catégorie
legifrance.gouv

Veille Reglementaire
La reforme du regime de securite sociale des artistes-auteurs. Par Marie-Dominique Luccioni, Avocat. 02/05/2020

«Né en 1964 pour favoriser la création artistique et pour tenir compte de la situation spécifique des créateurs d'oeuvres de l'esprit, le régime de sécurité sociale des artistes-auteurs a fortement évolué depuis la loi Malraux n°64-1338 du 26 décembre 1964. En effet, et depuis le 1er janvier 2019, le régime social des artistes-auteurs a été profondément revu par une importante réforme dont les points essentiels sont ci-dessous détaillés»...

<< Sommaire | Catégorie
village-justice

Whistle Blowing,Tendances
La protection du secret des affaires. Par Matthieu Dhenne, Avocat. 19/05/2020

«Depuis la loi n° 2018-670 du 30 juillet 2018, qui transpose la directive européenne n° 2016/943 du 8 juin 2016, le secret des affaires est protégé en France. Ses conditions de protection et les atteintes illicites sont désormais délimitées par le Code de commerce. EcouterEcoutez avec webReader La loi trace le périmètre de la protection du secret des affaires en définissant les conditions de protection (I) tout en délimitant les atteintes contre lesquelles cette protection peut être invoquée (II). I. Conditions de la protection du secret des affaires. L' article L151-1 du Code de commerce définit désormais le secret des affaires comme une information satisfaisant trois critères : elle n'est pas généralement connue ou aisément accessible pour les personnes familières de ce type d'informations en raison de leur secteur d'activité (A) ; elle revêt une valeur commerciale effective ou potentielle qui résulte de son caractère secret (B) ; elle fait l'objet de mesures de protection raisonnables pour demeurer secrète, compte tenu des circonstances.»
[...]
«Parallèlement, les articles L151-7, L151-8 et L151-9 énumèrent des cas dans lesquels le secret n’est pas opposable. Ainsi, selon l’article L151-7, le secret n’est pas opposable quand le droit de l’Union, les Traités internationaux ou le droit national requièrent ou autorisent l’obtention, l’utilisation ou la divulgation dudit secret. L’article L151-8 instaure pareillement une inopposabilité en présence d’actes nécessaires à l’exercice de la liberté d’expression, à "l’exercice du droit d’alerte", et à "la protection d’un intérêt légitime reconnu par le droit de l’Union ou le droit national". L’article L151-9 organise l’inopposabilité du secret dans le cadre d’une instance impliquant des salariés ou leurs représentants. Concernant les exceptions, le législateur a agrégé la liberté de communication à la liberté d’expression tout en indiquant qu’elles comprenaient en particulier le respect de "la liberté de la presse", laquelle se substitue à la liberté et au pluralisme des médias mentionnés à l’article 5(a) de la directive. Ces modifications ne semblent pas avoir davantage de conséquences que d’intérêt. Pour les lanceurs d’alerte, la loi française ajoute une référence au droit d’alerte reconnu par l’article 6 de la loi n° 2016-1691 du 9 décembre 2016. Enfin, à propos des "salariés", qui ont pris la place des "travailleurs", outre la divulgation nécessaire à l’exercice de leurs fonctions, l’article L151-9 admet aussi que l’obtention d’un secret est licite lorsqu’elle intervient "dans le cadre de l’exercice de leur droit à l’information et à la consultation". La formulation retenue par le législateur - "l’inopposabilité" du secret - présente le mérite d’être suffisamment large pour couvrir la mise en cause de la responsabilité des personnes concernées ainsi que toute mesure visant à empêcher ou à faire cesser. »...

<< Sommaire | Catégorie
village-justice